Le jardin d’épices au Sri Lanka (spice garden) : arnaque ou bon plan ?

Ayubowan à tous, Vanakam ! Aujourd’hui, nous allons parler du jardin d’épices au Sri Lanka, ou des “spice garden” comme ils sont appelés sur place. Car ces endroits, gratuits au premier abord, peuvent se révéler être de véritables arnaques (j’en parlais d’ailleurs dans l’article sur les petites arnaques au Sri Lanka).
 
Je vous écris cet article suite à plusieurs personnes que j’ai rencontrées sur la route en mai 2018 au Sri Lanka, et qui s’étaient fait avoir. Je vous partage donc mon expérience sur le sujet afin de vous éviter de vous faire arnaquer, tout en profitant des bons côtés de ces jardins 😉
 
aloe verra dans un jardin d'épices au Sri Lanka
 

Qu’est-ce qu’un jardin d’épices au Sri Lanka ?

 
Un jardin d’épices au Sri Lanka est un lieu spécialement créé pour les touristes. D’ailleurs, avec l’essor de celui-ci dans le pays, ces endroits poussent partout comme des champignons ! On peut en croiser dans tout le Sri Lanka.
Mais il y a une région où on peut vraiment en croiser tous les 10 mètres : c’est celle de Matale. Matale se situe sur la route entre le Triangle culturel et Kandy, autant vous dire qu’elle est un passage presque obligatoire pour les voyageurs ! La route est d’ailleurs surnommée “la route des épices”.
 
matale au sri lanka jardins d'épicesDonc près de Matale, on peut croiser de nombreux panneaux “Spice gardens”. Mais qu’est-ce que c’est ? Un jardin d’épice est, comme son nom l’indique, un jardin que l’on peut visiter. Et dedans, vous pourrez découvrir… des épices… Voilà voilà, l’explication la plus nulle du monde est faite, je suis désolée 😉 Non en vrai, c’est un endroit où l’on peut découvrir les arbres, les plantes, qui nous permettent d’obtenir des épices, du café, etc.
 
Ces jardins d’épices sont tenus par des petits business privés (ce ne sont pas des jardins entretenus par le gouvernement sri lankais).
 
produits à vendre dans un jardin d'épices au Sri LankaQuand on arrive dans un jardin d’épices au Sri Lanka, tout d’abord un guide nous prend en charge. Il nous explique les plantes, il nous montre les graines et s’il est vraiment bon, il nous apprend même des petites astuces sur comment utiliser les épices dans la cuisine ou quelles vertus médicinales elles peuvent avoir. Coriandre, poivre, noix de muscade, et j’en passe, ne devraient plus avoir de secrets pour vous !
Après ça, le guide vous emmènera dans un petit espace avec des bancs en bois souvent, à l’extérieur, et il va vous présenter ses produits. Il vous en fera même tester un bon nombre, afin de vous convaincre de les acheter. Généralement, on ne vous emmène pas dans une boutique en propre pour que vous ne vous sentiez pas oppressés pour acheter. 
 
 
La question se pose alors : faut-il ou pas céder à l’envie d’achat de ces crèmes magiques, autres produits, faites à base de plantes ?
 

Comment ne pas se faire arnaquer dans un jardin d’épices au Sri Lanka ?

 
Et bien pour ne pas se faire arnaque dans un jardin d’épices, le mieux c’est… de ne rien acheter ! Et oui, car tous les produits que votre adorable gentil merveilleux guide va vous présenter, sont en réalité hors de prix et certains peuvent s’avérer même dangereux pour votre peau.
 
arnaque épilation jardin d'épices au sri lankaEn effet, votre guide, avec tout son charme possible, va vous présenter des crèmes magiques. Les commerciaux sont redoutables ! On va vous faire un massage sans que vous ayez eu le temps de dire “ouf” (gratuit pendant 5 minutes contre un pourboire, attention ce ne sont pas des professionnels qui massent) ou une démonstration avec une crème dépilatoire par exemple, en vous promettant que vos poils ne repousseront pas avant 35 jours. Et que dans 6 mois, vous n’aurez plus de poils du tout ! C’est encore mieux qu’une séance d’épilation laser qui coûte un bras et qui nous oblige à être tout en poil avant la séance de laser, donc forcément, ça donne envie cette crème magique 😉
Ou encore, la crème à base de bois de santal qui vous enlèvera tous les petits boutons d’acné que vous vous traînez depuis vos 15 ans, et ce pour toujours…
 
Donc forcément, cela donne envie de céder, de craquer… On se dit “c’est naturel” (puisqu’on est dans un jardin d’épices), on a presque l’impression que c’est bio, commerce local, etc. Et puis, les vertus annoncées des plantes sont bien réelles ! Donc on peut se laisser endormir…
 
Alors qu’en réalité, il n’en est rien et surtout, ces crèmes peuvent s’avérer dangereuses. Notamment celles pour lesquelles ils vous promettent de traiter votre eczéma ou d’autres maladies de peau… Si vous avez des soucis de peau, je vous recommande vraiment de consulter un dermatologue chez vous et ne pas mettre n’importe quoi sur celle-ci. Et surtout quand on ne connaît ni la provenance du produit, ni son contenu exact, ni les vraies conditions d’application, cela peut aggraver vos problèmes.
 
(Si jamais vous aviez un soucis au Sri Lanka, n’oubliez pas de prendre une assurance voyage avant de partir, j’explique le pourquoi dans cet article).
 
Et donc, hormis le fait que ces produits soient potentiellement dangereux pour la santé, il faut savoir qu’ils sont hors de prix. C’est-à-dire qu’on n’hésitera pas à vous vendre une crème à 70€… Oui oui, 70€ ou 60€ après négociation… En même temps, pourquoi se priveraient-ils s’il y a des gens pour tomber dans le piège et acheter ? Et puis, il faut aussi reverser la commission au chauffeur qui vous a amené ici… (C’est pour cela que je vous recommande Rohitha ou un chauffeur d’une agence locale reconnue, car il est certes un peu plus cher de base mais il ne vous emmène pas dans des arnaques pareilles pour arrondir ses fins de mois…).
 
Donc si vous voulez vraiment acheter une crème au bois de santal par exemple (car cette plante a des vraies vertus pour la peau), dans ce cas je vous recommande d’aller dans une parapharmacie au Sri Lanka. Ainsi, vous pouvez acheter un produit connu de tous, avec la liste complète des ingrédients, vous saurez dans quel pays a été fabriqué ce dernier. Idéalement, essayez de vous tourner vers des produits utilisés par les Sri Lankais eux-mêmes. Et bien sûr, en parapharmacie, les produits seront bien moins chers que dans le jardin d’épices au Sri Lanka !
 
ASTUCE
Et si vous voulez acheter des épices, je vous conseille vraiment de faire comme les Sri Lankais : d’aller au marché 🙂
 
arnaque-dans-les-jardins-d'épices-au-sri-lanka
 

Mais pourquoi est-ce tout de même intéressant de visiter un jardin d’épices au Sri Lanka ?

 
Malgré ce côté “arnaque” du jardin d’épices, je vous conseille quand même d’y jeter un oeil si vous avez le temps. Mais en étant bien averti au préalable pour ne pas tomber dans le piège commercial du guide redoutable !! En gros, cachez votre porte-monnaie au fond de votre sac si jamais vous vous sentez un peu vulnérable aux sirènes du discours commercial très bien ficelé et rodé.
 
La visite de ces jardins d’épices au Sri Lanka est intéressante car dedans, on peut découvrir des plantes qu’on ne croisera pas forcément en vrai et la visite est totalement gratuite si vous n’achetez rien. Voir un caféier, d’où provient le curcumin, la feuille de curry, la cannelle, etc., c’est intéressant. Je trouve ça toujours chouette de visualiser la provenance de nos aliments, de découvrir les bénéfices de certaines plantes. Cela peut nous améliorer le quotidien donc c’est toujours bon à savoir.
Puis les plantes font très clairement partie de la culture sri lankaise, notamment à travers la médecine ayurvédique.
 
jardin d'épices au sri lanka démonstration
 
Cependant, comme vous n’allez pas vous faire arnaquer, vous n’allez pas dépenser d’argent sur place. Je vous recommande donc de donner un petit pourboire au guide qui vous fera la visite. Car lui, pour le coup, il vous donnera de son temps donc c’est normal de donner un petit quelque chose. Tout travail mérite salaire 😉 (mais pas de se faire plumer !).
 

 
Pour conclure, la visite d’un jardin d’épices au Sri Lanka est intéressante mais elle peut se révéler très chère, donc soyez vigilants ! Et il en est de même avec toutes les fabriques que vous pourrez visiter dans la région du Triangle culturel et de Kandy. Batiks, soie, sculptures en bois, etc., vous les trouverez certainement bien moins chers ailleurs mais ces endroits qui vous montrent la fabrication sont toujours intéressants à découvrir.
Donc ces endroits sont à visiter, mais avec le porte-monnaie bien fermé, sauf pour le pourboire au guide qui vous donnera les explications 😉
 
PS : j’avais personnellement visité le jardin d’épices au Sri Lanka qui s’appelle “Happyland Garden” en juillet 2013 mais vraiment, vous en trouverez des autres partout sur la route entre Sigiriya et Kandy ! Tous se valent car tous fonctionnent de la même manière.
 
curcumin au sri lanka jardin d'épices
 
——
Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !
Et les Tongs au Sri Lanka comptent sur votre soutien en aimant la page Facebook et en me suivant sur Twitter et Instagram !
Merci 🙂
 

Abonne-toi à la newsletter pour recevoir les bons plans, les conseils du blog et une bonne dose de sourire ! 🙂
 

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • tortues dans lart

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

S'abonner à la newsletter !
Bons plans et zéro spam garanti !
Ton email
Ton prénom
Merci !
Tu vas recevoir un email te demandant si tu souhaites confirmer ton inscription à la newsletter du blog !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer