Eléphants, tortues, baleines : les activités touristiques déconseillées au Sri Lanka (et les alternatives)

Nouvelle vidéo sur le blog !
La minute Sri Lanka : épisode #03 
 

 
Ayubowan à tous !
 
Quand on voyage au Sri Lanka ou ailleurs, il y a certaines activités qui ne sont vraiment pas terribles, voir même déconseillées. Soit elles ne respectent pas la nature ou les animaux, soit on est pris pour des pigeons à payer le prix fort pour ne rien voir, ou soit on se retrouve vraiment dans une masse de touristes pour pas grand-chose…
 
Alors voici dans cet article (le premier d’une série à venir !), les 3 des activités touristiques déconseillées au Sri Lanka, sur le thème des animaux. Et surtout, les solutions alternatives aux pièges à touristes.
 
Cet article a été construit sur mon expérience personnelle et sur ma vision du voyage, responsable et respectueux au maximum. J’ai fait des erreurs lors de mes premiers voyages, en payant pour certaines activités peu recommandables, comme l’orphelinat des éléphants à Pinnawela en 2008, ne sachant pas ce qu’il en était réellement derrière. Comment savoir que certains animaux ne sont pas respectés, voire maltraités, à des fins touristiques ? Ce n’est jamais écrit sur la pancarte du lieu qu’on visite…
 
Par ce partage d’expériences, j’espère vous aider à voyager au mieux pour vous et pour les animaux qui nous entourent. Le but n’est pas de vous culpabiliser, simplement de vous informer et de vous montrer que des solutions plus respectueuses existent. C’est un article écrit avec le coeur 🙂
 
>>> Si tu as des questions et que tu n’as pas trouvé ta réponse sur le blog, n’hésite pas à rejoindre le groupe d’entraide Voyager au Sri Lanka sur Facebook.
 


 

Les 3 activités touristiques déconseillées en voyage au Sri Lanka sur le thème des animaux

 

1) Monter à dos d’éléphant et les “orphelinats” qui permettent de toucher les éléphants 

 

Pourquoi est-ce une activité touristique déconseillée au Sri Lanka ?

 

éléphant maltraité au sri lankaMonter à dos d’éléphant est une des pires activités que l’on puisse faire au Sri Lanka ou en Asie Les éléphants sont enchaînés 24 heures sur 24 quand ils sont avec un cornac, ils “travaillent” toute la 
journée, parfois sans pause (les cornacs “louent” les éléphants à des riches propriétaires, ils doivent donc amortir leur investissement). Le poids des touristes sur leur dos n’est pas toujours léger et ce n’est pas une préoccupation de la part du cornac tant que l’argent rentre. Et par endroits, les éléphants sont carrément mis sous médicaments pour rester calmes. Sans blague, ils deviendraient agressifs sinon… Ne parle-t-on pas d’un animal sauvage en même temps ?!
 
Je ne vous parle pas également des “instruments de torture” qui servent à remettre un éléphant dans le “droit chemin”.
Les blogueurs Explore le monde et Seth et Lise vous expliquent très bien pourquoi cette activité n’est pas tolérable, je vous invite à lire leurs articles en cliquant sur les noms des blogs.
 
 
Quant aux orphelinats d’éléphants… A mon sens, c’est au final une supercherie en 2018. Là où à l’origine, probablement que l’intention de recueillir des éléphants mal en point, abandonnés, blessés, était noble (avant le gros boum touristique à la fin de la guerre civile), je doute fortement qu’elle le soit encore aujourd’hui. A partir du moment où les éléphants peuvent être touchés, doivent porter les touristes ou sont sous médicament pour rester tranquilles, je suis navrée mais je ne vois plus où est la bienveillance initiale du lieu, c’est plutôt le chiffre d’affaire généré par le tourisme qui prime…
 
 
éléphant pendant la perahera de kataragama au sri lankaConcernant les éléphants, une autre question se pose : devons-nous assister aux Perahera ? Là où je ne m’étais pas posée la question en allant à la Perahera de Kataragama en 2012, je me la pose très clairement aujourd’hui. La Perahera est un évènement culturel bouddhiste, sri lankais, mais cela utilise des éléphants lors de son défilé. Des éléphants “empruntés” aux mêmes cornacs que ceux cités ci-dessus. Donc aujourd’hui, j’ai envie de répondre qu’à titre personnel, non je n’irai plus à la Perahera… Même si ça ne changera rien que les touristes y aillent ou pas puisque c’est un évènement culturel local, ça me fend personnellement trop le coeur de participer à l’observation de ce défilé.
 
 

Quelle solution alternative pour voir des éléphants ?

Au Sri Lanka, des éléphants vivent encore à l’état sauvage. Il n’est donc pas rare d’en croiser sur la route, surtout aux abords des parcs nationaux comme Yala, Uda Walawe ou Minneriya.
 
éléphant sauvage qui traverse la route au sri lanka
 
Si vous n’avez pas cette chance, vous pouvez toujours vous rendre dans les parcs nationaux. Je serai vraiment surprise que vous ne croiseriez pas d’éléphants à Uda Walawe ou à Minneriya par exemple.
 
Cependant attention : choisissez bien votre parc national ! En 2012, je vous recommandais Yala sur le blog. Le parc est clairement victime de son succès aujourd’hui en 2018 et c’est la foire à la Jeep… Ce n’est pas franchement génial pour les animaux car les 4*4 à moitié vides font un bruit d’enfer, polluent et en plus ce n’est pas génial pour les touristes qui sont dedans, puis les animaux se planquent avec tout ce raffut…
 
 éléphants en liberté au sri lanka
 
 

2) Le “whale watching” ou la chasse à la baleine  

 

Pourquoi est-ce une activité touristique déconseillée au Sri Lanka ?

 Je ne vais pas m’appesantir sur le sujet puisque vous pouvez trouver un article dédié à la maltraitance des baleines au Sri Lanka sur le blog.
 
Mais si je devais vous résumer les choses en quelques phrases, je vous dirai que les bateaux foncent sur les baleines, ne respectent pas les lois internationales telles que l’IWC (International Whaling Conservation) notamment concernant les distances à respecter qui sont de 100m minimum pour les baleines et 50m minimum pour les dauphins. Ces distances peuvent être réduites uniquement si le bateau est à l’arrêt et que c’est la volonté de l’animal de venir voir.
 
Donc quand les baleines se sentent chassées par le grand nombre de bateaux à moteur qui leurs foncent dessus, qui ne respectent pas les distances, elles se dirigent vers le large. Et au large, il y a un couloir de cargos. Résultat ? Les baleines se prennent dans les hélices des cargos et meurent. CQFD…
 
 baleine au sri lanka
 
 

Quelle solution alternative pour voir des baleines ?

La question est encore très compliquée aujourd’hui puisque l’activité n’est pas officiellement réglementée par le gouvernement sri lankais.
 
Si vous tenez absolument à voir des baleines au Sri Lanka, essayez de choisir une compagnie qui utilise des bateaux à voile (elles sont rares et coûteuses, mais au moins elles respectent les baleines), ou bien partez en mer avec les pêcheurs une journée (il faut avoir le pied marin) ou essayez de trouver une compagnie responsable.
 
Certains noms de compagnies circulent, notamment dans les guides papier, je reste dubitative à partir du moment où elles vont dans les mêmes zones que tous les autres bateaux. Le résultat est le même puisqu’avec les moteurs et les “collègues non-responsables” autour, les baleines se dirigent vers le large. Donc même si ces compagnies responsables respectent les distances, ne nourrissent pas les animaux (c’est déjà ça de gagner…), le résultat final qu’est la mort des baleines, lui est inchangé pour le moment. Donc si vous croisez des compagnies “responsables”, renseignez-vous bien sur leurs méthodes avant de dire oui… Si une compagnie part vraiment en solo de son côté sans d’autres bateaux, si elle respecte les distances et ne nourrie pas les baleines, pourquoi pas, à creuser.
 
Je dirai que les consciences commencent à s’interroger au Sri Lanka (il était temps !) mais de là à avoir une solution optimale aujourd’hui (en 2018), ce n’est pas encore le cas.
 
Donc idéalement, si vous n’avez pas les moyens de partir avec un voilier pour voir les baleines, je vous recommande de faire cette activité dans un autre pays respectant l’animal… Et si vous connaissez une vraie compagnie à 100% responsable, n’hésitez pas à m’envoyer le nom par message s’il vous plaît.
 
 
 

3) Les fermes de tortues (et toucher les tortues en général) 

 

Pourquoi est-ce une activité touristique déconseillée au Sri Lanka ?

 
Alors ça, ça me fait bondir… Depuis quand est-il sain de toucher un animal et encore plus un bébé animal ? Juste en faisant ça, on fait perdre tous les repères olfactifs au bébé tortue et on peut lui donner des maladies ! Et puis on dérange clairement la tortue adulte !
 
Ces fermes de tortues, qui se disent “protectrices” de l’espèce en récupérant les oeufs pour ensuite laisser repartir les bébés à la mer, ne sont qu’hypocrisie. A partir du moment où on vous laisse toucher l’animal, c’est qu’il y a vraiment un problème ! Donc protection du business plutôt que protection de l’animal…
 
Quant aux voyageurs qui touchent les tortues qui nagent… Comment leur dire qu’on ne doit JAMAIS toucher un animal sauvage ? Jamais ! Ca peut leur donner des maladies et les tuer !
 
Et puis mince quoi, si on se promenait dans la rue et que d’un coup, quelqu’un arrivait et nous touchait la tête comme ça, on ne serait pas contents et dérangés. Et bien c’est pareil pour les animaux…
 
(Anecdote : j’avoue que j’ai déjà mis une baffe à un mec qui avait touché volontairement la tête d’une tortue en Indonésie lors d’une sortie snorkeling, alors que les consignes avant départ avaient été clairement formulées… Ca a été plus fort que moi 😀 ).
 
Alors oui c’est tentant, la tortue est belle, majestueuse, lente, pas agressive… Toutes ces raisons ne valent pas de lui manquer de respect et surtout de mettre sa santé en danger.
 
 

Quelle solution alternative pour voir des tortues ?

Pour voir des tortues adultes, vous pouvez vous rendre dans des endroits, connus des locaux, où les tortues viennent se nourrir régulièrement et vous pouvez y faire du snorkeling. Je ne vous les donnerai pas les coins ici afin de préserver la tranquillité des tortues… Mais ça se trouve facilement. Donc on sort son masque (sans buée dessus 😉 ), son tuba et ses palmes, et on peut les observer faire leur vie, sans les déranger. Et c’est encore plus beau qu’un film de Cousteau à la télé !
 
tortue au sri lanka
 
Pour ceux qui veulent voir des bébés tortues, là c’est plus compliqué. C’est la loi de la nature et votre chance en vous promenant sur les plages fréquentées par les tortues. Si vous avez de la chance, vous pourrez observer ce spectacle magnifique qu’est la traversée de la plage par ces bébés pour rejoindre la mer. Personnellement, je ne l’ai pas encore eu mais je continue d’y croire 🙂 Par contre, une nuit, nous avons été reveillés dans une guest house située sur le bord de plage car une tortue était venue pondre… Nous étions 4 à observer le spectacle, c’était magique…
 
Pour ceux qui veulent voir la ponte des tortues sur la plage la nuit :  attention, veillez à choisir une association qui ne permet pas d’être 100 autour d’une tortue, comme celle de Rekkawa à Tangalle que je ne recommande pas du tout… Les commentaires sur Tripadvisor vont également dans ce sens…
 
Conseil : ne vous amusez pas à aller tout(e) seul(e) sur la plage la nuit, ça peut être dangereux…
 

 
J’espère de tout coeur que cet article vous permettra de voyager responsable et surtout, qu’il vous aura informé sur les activités touristiques déconseillées au Sri Lanka. N’hésitez vraiment pas à le partager à vos proches qui voyagent afin de préserver le bien-être et la vie des animaux sauvages. Faire du tourisme c’est génial, faire du tourisme responsable c’est indispensable 😉
 
Et vous alors, quels sont vos conseils pour voyager responsable
vis-à-vis des animaux ?
 
—————–
Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !
Et le blog Tongs et Sri Lanka compte sur votre soutien en aimant la page Facebook et en me suivant sur Twitter et Instagram !
Merci 🙂 
 

 
>>> Tu as des questions et tu n’as pas trouvé ta réponse sur le blog ? N’hésite pas à rejoindre le groupe d’entraide Voyager au Sri Lanka sur Facebook ! 
 

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • activité à tangalle
  • sigiriya
  • ou voir des tortues a l\etat sauvage
  • sort des elephants au sri lanka

4 commentaires

  • Répondre
    Julie
    27 mars 2018

    Coucou, merci pour ton article. Concernant l asso de Rekawa,celle que tu denonces c est la Turtle conservation project?
    Si oui, en connais tu une autre plus respectable avec les tortues?

    • Répondre
      27 mars 2018

      Bonjour Julie, oui c’est à celle-ci que je pensais car la dernière fois, nous étions 108 pour observer une malheureuse tortue… Et les commentaires sur Tripadvisor, + récents que mon expérience, disent la même chose 🙁 Malheureusement je n’ai pas encore de “bonne” adresse d’asso mais tu peux demander sur le groupe Voyager au Sri Lanka sur Facebook 🙂 Bons préparatifs à toi 🙂

  • Répondre
    29 avril 2018

    Merci pour ce retour très précis, en particulier pour les baleines, j’avais entendu des commentaires allant dans ce sens mais rien qui explique bien ce que passe au Sri Lanka et la problématique des baleines qui heurtent les porte-containers. Je retire donc le site de ma carte du monde des plongées. Si une véritable alternative existe à un moment, n’hésite pas à revenir vers moi car le Sri Lanka est un pays que j’ai très envie de découvrir.

    • Répondre
      29 avril 2018

      ça marche je te dirai 🙂 C’est plutôt un pays pour le surf ou le kite car même en terme de coraux, tu n’as pas grand chose :/

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

S'abonner à la newsletter !
Bons plans et zéro spam garanti !
Ton email
Ton prénom
Merci !
Tu vas recevoir un email te demandant si tu souhaites confirmer ton inscription à la newsletter du blog !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer