Plantations de thé au Sri Lanka : visite d’une usine et la vie des cueilleuses

Ayubowan à tous ! Le Sri Lanka est réputé pour être une des capitales mondiales du thé, bien que le pays ne soit pas le 1er producteur (derrière la Chine et l’Inde). En effet, au coeur du pays, dans la région montagneuse de Kandy à Ella, se trouvent des plantations de thé à perte de vue.
 
plantations de thé au sri lanka - tongs et sri lanka
 
 

L’histoire de l’arrivée des plantations de thé au Sri Lanka

L’histoire du thé au Sri Lanka a commencé à la fin du XIXème siècle, avec l’installation de Thomas Lipton (de la fameuse marque de thé) qui décida de rendre le thé accessible à tous, même aux + démunis.
 
Alors que les champs de café qui occupaient le pays furent décimés suite à une maladie des plantes, Thomas Lipton démocratisa le thé en achetant 7 plantations. Il a fait importer de Grande-Bretagne les graines de théier.
Son succès en vendant le thé à prix réduit se fait par la suppression des intermédiaires.
 
 

Visite d’une usine dans les plantations de thé

pedro centre usine à thé - plantations de thé au sri lanka - tongs et sri lankaAinsi, lorsqu’on passe par le centre du Sri Lanka, il est donc impossible de ne pas s’arrêter pour visiter une fabrique de thé. La nôtre (en 2008) fut “Pedro Centre”, près de Nuwara Eliya. C’est une des plus grandes plantations de l’îles.
En 2013, j’ai visité Basilur Tea (pas très loin de Kandy, bof bof en terme d’usine mais le thé est bon).
 
Et en 2017 celle de Dambatenne à Haputale (que je recommande ++ avec Pedro Centre). C’est l’usine de Sir Lipton. D’ailleurs, n’hésitez pas à rejoindre le Lipton seat juste après votre visite !
 
On nous habille de manière très sexy entre le tablier et la charlotte, et c’est parti pour la visite ! 😉
 
tenue pour visiter une usine de thé - plantations de thé au sri lanka - tongs et sri lanka
 
Tout d’abord, en regardant autour de nous à l’extérieur, on peut observer les femmes, et uniquement les femmes, ramasser les feuilles de thé. Elles travaillent debout et courbées toute la journée, en ayant des risques de se faire mordre par un cobra faisant une sieste au milieu des arbustes. Des conditions de travail vraiment difficiles, ces femmes m’ont beaucoup touché… Je vous en parle à la fin de cet article.
 
théiers au Sri Lanka - plantations de thé au sri lanka - tongs et sri lankaPuis nous entrons dans l’usine de thé, où des énormes machines nous attendent. Les feuilles cueillies sont alors acheminées ici pour être séchées dans un premier temps.
 
Puis, elles sont transportées sur le lieu de fermentation. Plus le thé est fermenté, plus il est noir, sinon ça sera du thé vert. Les feuilles sont alors découpées en petits morceaux, puis déposées dans une étuve où elles seront chauffées.

thé au Sri Lanka - plantations de thé au sri lanka - tongs et sri lanka

Enfin, les morceaux de thé fermentés sont séchés puis triés par des machines. En fonction de la taille, vous verrez les différentes sortes de thé noir. Il y a l’OP (orange Pekoe), du BOP ou encore le D pour “dust” (la poussière de thé, qu’on trouve en supermarché). Le thé est ensuite emballé et mis à la vente.
 
La visite se termine bien évidemment par une dégustation de thé. On peut également en acheter à prix très très compétitif par rapport à l’Europe. Une visite intéressante à faire au moins une fois si vous passez au Sri Lanka 😉
 
 

La condition des cueilleuses dans les plantations de thé

 
Cueilleuses de thé - plantations de thé au sri lanka - tongs et sri lankaPour finir cet article, je souhaite vous parler de la condition des cueilleuses que vous pourrez voir dans les plantations de thé. Le sujet n’est pas très joyeux mais il est indispensable qu’il soit abordé à mon sens.
 
Il faut savoir que les cueilleuses ont des conditions de vie très miséreuses. Il me semble d’ailleurs que ce sont les personnes les plus pauvres du Sri Lanka. Ou encore le métier le moins bien payé du pays.
 
Ces femmes, souvent d’origines Tamoules, portent des poids très lourds pour gagner seulement quelques roupies par jours. Et souvent elles subissent de nombreuses violences physiques et sexuelles par les contre-maîtres et leurs maris.
Je vous invite à lire le livre Cueilleuses de thé, qui dénonce cet énorme problème sous couvert d’un roman.
 
Les cueilleuses sont malheureusement encore aujourd’hui une forme d’esclavagisme. Parenthèse refermée, mais ça me semble essentiel à savoir… N’hésitez pas à aller sympathiser avec elles et à donner un billet si vous les prenez en photo. Et oui, tout travail / service mérite salaire…
Et à ramener des fournitures scolaires à donner aux écoles des plantations pour les enfants. Je ne vous conseille pas de donner aux enfants directement, afin de ne pas leur apprendre à mendier.
 
Enfin, si vous souhaitez plus d’informations sur les conditions de vie des cueilleuses, je vous mets le lien d’une ONG (Sensibiliz’Action) qui essaye de faire changer les conditions de vie des ces femmes ainsi qu’un article intéressant de Lema et une vidéo de Capitaine Rémi qui est allé à leur rencontre.
 
région du thé dans les montagnes - plantations de thé au sri lanka - tongs et sri lanka
 
Bon séjour à vous dans les plantations de thé au Sri Lanka !
 
—————–
Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !
Et les Tongs au Sri Lanka comptent sur votre soutien en aimant la page Facebook et en me suivant sur Twitter et Instagram ! Merci 🙂 
 

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • cueilleuses de thé
  • hotel dans les champs de thé sri lanka
  • plantation de thé sri lanka
  • sri lanka plantation de thé

13 commentaires

  • Répondre
    20 mai 2012

    Ce billet est vraiment très interessant car je pense que si beaucoup d'entre nous sont buveurs de thé, seuls quelques amateurs et puristes connaissent l'histoire de cette plante aux 1000 vertus. Les photos sont tout aussi belle. Vraiment bravo et merci pour ce partage ! Bon dimanche

  • Répondre
    20 mai 2012

    Moi qui adore le thé, j'ai particulièrement apprécié ton beau reportage.
    Merci,
    Nathalie

    • Répondre
      20 mai 2012

      Héhé contente alors Nath, c'est le but du blog, que vous puissiez voyager et être contents 🙂 Bises et bonne soirée !

  • Répondre
    20 mai 2012

    hum un cobra pendant que tu travailles… j'apprécierais pas trop la rencontre !

  • Répondre
    20 mai 2012

    Merci pour ton reportage. Grande buveuse de thé, j'aimerais bien faire cette visite.

  • Répondre
    20 mai 2012

    je ferais bien une petite dégustation là tu vois!

    bonne soirée

    • Répondre
      20 mai 2012

      Demain demain pour l'art de la dégustation 😉
      Une petite tisane en attendant car il est tard 🙂 Bises Letizia !

  • Répondre
    20 mai 2012

    J'aimerais beaucoup me retrouver au milieu de cette verdure. Je connais un peu les différentes sortes de thé mais tu me confortes dans l'idée que le BOP ressemble à celui que je buvais avec ma maman lorsque j'étais lycéenne, celui de Monsieur Lipton !!!

    Merci pour ce joli billet et les belles photos sur lesquelles j'ai cliqué pour les agrandir 😉 Bisous et bonne soirée.

    • Répondre
      20 mai 2012

      Héhé, la petite madeleine de Proust en buvant le thé, ça fait chaud au coeur 🙂
      Contente que le billet t'ait plu, des gros bisous et bonne soirée Evelyne !
      (la suite sur le thé demain :p)

  • Répondre
    Jean Danny
    19 juin 2018

    Bonjour je suis intéressé de vos produits thé Ceylan, vous pouvez m’envoyer les photos et les détails de vos produits ? Précisément je besoin de 2 grammes × 25 dans un paquet, merci beaucoup j’attend votre réponse.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

S'abonner à la newsletter !
Bons plans et zéro spam garanti !
Ton email
Ton prénom
Merci !
Tu vas recevoir un email te demandant si tu souhaites confirmer ton inscription à la newsletter du blog !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer