Vaccins, paludisme et autres maladies tropicales au Sri Lanka : que prévoir ?

Ayubowan lectrices et lecteurs des Tongs !

Avant de partir en vacances, au Sri Lanka ou ailleurs, il est nécessaire de se faire une petite pharmacie (article ici), mais aussi de mettre à jour ses vaccins, d’en faire de nouveaux et de se renseigner sur les maladies du pays.

Paludisme et moustiques au Sri Lanka

 

Alors quels vaccins et traitements préventifs prévoir avant de partir au Sri Lanka ?

Avant toute chose, je tiens à préciser que je ne suis pas médecin, mais voyageuse. Ces conseils proviennent de mon expérience personnelle. L’avis d’un médecin avant votre voyage est indispensable.

Tout d’abord, avant de partir, il est donc à mon sens indispensable d’aller consulter votre médecin, idéalement avec votre carnet de vaccinations (environ 1 mois avant le départ, histoire d’avoir le temps que les injections s’il y a, fassent effet).
Ainsi, votre médecin saura où vous en êtes et si vous avez besoin de faire des rappels.

Les vaccins : pour partir au Sri Lanka (dans le cadre d’un voyage classique : cet article ne concerne pas les voyages humanitaires ou dans des conditions précaires / dans le fin fond de la jungle), aucun vaccin n’est obligatoire. Cependant, il est fortement conseillé d’être à jour (ou de faire faire) ceux-ci :

  • Dyphtérie-Tétanos-Polio (DTP) : ce vaccin est également indispensable en France ! Un rappel tous les 10 ans après l’âge de 20 ans, ça ne mange pas de pain 🙂
  • Hépatite B (ou de faire un sérologie pour vérifier si vous êtes toujours immunisés. Personnellement, 15 ans après les 3 premières injections, un rappel a été nécessaire.
  • Hépatite A + Typhoïde (une seule seringue) : un cas d’Hépatite A attrapé au Sri Lanka m’a déjà été rapporté. Il suffit de boire de l’eau pas très claire par exemple. Par précaution, je le recommande vraiment.
  • La rage : dans le cadre d’un séjour prolongé (1 mois ou plus), je le recommande vraiment car cette maladie existe encore au Sri Lanka. Dans le cas d’un court séjour, je recommanderai plutôt d’éviter très clairement les chiens et autres animaux véhiculants la rage, et en cas de morsure, de filer directement à l’hôpital pour recevoir une dose anti-rabique.
Vous trouverez tous les détails sur les vaccinations au Sri Lanka sur le site de l’Institut Pasteur (lien ici)

Ensuite concernant le paludisme (la malaria) : le Sri Lanka est classé groupe 2 concernant cette maladie.
Personnellement, en 7 voyages au Sri Lanka, je n’ai jamais pris de traitements préventifs concernant le palu, ne souhaitant pas subir les effets secondaires pouvant être lourds chez certaines personnes. J’avais cependant des gestes préventifs :

  • J’évitais de sortir entre 18h et 19h30 (heure où les moustiques sont voraces)
  • Je mettais du produit anti-moustique “tropical” acheté en pharmacie en France avant le départ (il existe également des petits bracelets répulsifs en complément du produit dont il faut se badigeonner)
  • Je branchais une prise anti-moustique dans ma chambre
  • Après 17h30, je fermais les fenêtres
  • Je mettais des vêtements à manches et jambes longues

Enfin, à propos de la dengue : celle-ci est fortement présente en Asie (et dans le monde : 50 millions de cas recensés en 2011) et il n’existe malheureusement pas de vaccin ou de traitements préventifs.

En cas de piqûre (souvent le moustique tigré) s’en suivant d’une forte fièvre, allez directement à l’hôpital ! Et évitez de prendre de l’aspirine ou des anti-inflammatoires, qui fluidifient le sang et vous risqueriez une hémorragie.

Pour plus d’informations pour préparer votre voyage, n’hésitez pas à consulter le site de conseils aux voyageurs mis en place par le Ministère des affaires étrangères (lien ici)

Bon voyage à tous !

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

CommentLuv badge