La rage au Sri Lanka : informations, précautions et conseils aux voyageurs

Ayubowan à tous,
 
En partageant sur ma page Facebook Tongs et Sri Lanka la triste actualité du moment (octobre 2017) de ce petit garçon ayant attrapé la rage au Sri Lanka (une grosse pensée pour lui et pour la famille de ce petit bonhomme), je me suis aperçue que trop peu de gens étaient suffisamment informés sur ce sujet et moi la première.
 
Alors, faisons un point sur la rage au Sri Lanka, ainsi que sur les comportements à adopter vis à vis des animaux quand on y voyage 🙂 Comme ça, vous pourrez visiter le pays en toute sérénité.
 
chien au Sri Lanka
 
 

Qu’est-ce que la rage ?

 
La rage est un virus présent dans la salive des animaux (chien, chat, renard, chauve-souris, rongeur, singe, etc.). Cette maladie touche les mammifères, dont les humains. On peut s’y exposer par  un contact avec de la salive. Donc la rage peut s’attraper via la morsure, par des “léchouilles” / griffures de l’animal sur une peau avec des (micro) plaies (les micro plaies ne sont pas forcément visibles à l’oeil nu) et par toutes les muqueuses du corps (les yeux par exemple).
 
Je ne vais pas vous décrire tout le processus de cette maladie neurologique (le site de l’Institut Pasteur le fait très bien), mais une fois que celle-ci est enclenchée et non traitée juste après le contact avec la salive de l’animal, je peux simplement vous dire que ça finit rarement bien…
 
Il faut savoir que cette maladie est répandue dans le monde. Même si en France elle se fait très très rare, elle cause 59 000 décès par an dans le monde. Et près de 17 millions de personnes reçoivent chaque année le traitement antirabique suite à un contact avec un animal (potentiellement) enragé.
 
La rage est assez courante dans certaines zones comme l’Asie ou l’Afrique. Des informations et des précautions sont donc à prendre avant de partir sur ces continents.
 
puppy in sri lanka
 
 

Qu’en est-il de la rage au Sri Lanka ?

 
La rage au Sri Lanka est RARE mais elle existe. Donc pas de psychose, pas de panique… Mais ça n’empêche pas d’avoir un comportement précautionneux et des réflexes auxquels nous ne pensons plus forcément. Le sujet n’est pas à prendre à la légère !
 
En 2015, 24 cas de décès sont liés à la rage dans le pays (source du site officiel contre la rage au Sri Lanka). 
 
Une vraie politique gouvernementale est mise en place afin d’atteindre un taux de zéro décès en 2020.
 
chien-domestique-sri-lankaDes mesures sont appliquées, comme la vaccination massive pour les animaux. Le but est que 70% de la population canine soit vaccinée. Mais ce n’est pas gagné… Notamment pour les animaux domestiques où le vaccin est à la charge du propriétaire.
Il faut savoir qu’avoir un animal domestique est une “mode” assez récente au Sri Lanka (bizarrement liée à l’essor du tourisme 😉 ). Donc, les locaux n’ont pas encore en tête les risques, droits et devoirs qu’ils ont envers les bêtes qu’ils adoptent.
 
Egalement, le gouvernement met en place une politique de stérilisation des chiens errants et une surveillance des animaux douteux.
 
Enfin, entre 2012 et 2014, la rage au Sri Lanka a été transmise à 95% par des chiens, 3% par des chats et à 2% par des animaux sauvages.
 
chat-au-sri-lanka
 
 

Quels sont les comportements à adopter pour voyager au Sri Lanka en toute sécurité par rapport à la rage ?

 

1) Vaccin ou pas vaccin contre la rage avant de partir au Sri Lanka ?

Tout d’abord concernant le vaccin antirabique avant le départ : le vaccin contre la rage n’est pas obligatoire.
Cependant, il est fortement conseillé si vous comptez rester longtemps au Sri lanka, dans une situation où vous serez loin de tout et/ou seul(e) (comme dans une zone rurale isolée).
 
Je me permets de vous rappeler ici la liste des vaccins pour voyager au Sri Lanka, ainsi que mes infos sur le paludisme, dengue, etc.
 
 

2) On n’approche pas, on ne caresse pas, on ne touche pas les animaux ! (domestiques, errants ou sauvages)

 Je pense que c’est l’info la plus importante de cet article. J’adore vraiment les animaux et je suis la première à être attendrie par eux, à avoir mal au coeur quand ils sont errants et à avoir envie de leur donner un peu de caresses. Mais jamais je ne touche un animal au Sri Lanka dont je ne suis pas certaine à 100% de sa santé… Pourquoi ? A cause de la rage voilà voilà…
 
Donc même pour les animaux domestiqués, si le propriétaire ne vous confirme pas que la bête est bien vaccinée et à jour dans ses vaccins, on n’y touche pas. C’est une question de santé !
 
Pareils pour les petits chiots aux grands yeux doux… On n’y touche pas… Il faut vraiment oublier nos réflexes occidentaux sur la question le temps d’un voyage.
 
Enfin, si vous croisez des chiens qui aboient frénétiquement, qui sont agités, agressifs : on prend ses affaires et on s’en va 🙂 Pas besoin d’aller chercher la morsure parce que on a adoré 30 millions d’amis étant plus jeunes 😉 Il faut agir avec conscience et non avec sa sensibilité face à ce genre de cas.
 
 

3) Parents, ne laissez pas les enfants s’approcher des animaux 

Les enfants sont curieux par nature et ils ont le réflexe de bien souvent caresser les chiens et les chats. Ce qui est normal puisque nous en avons tous dans notre entourage à la maison. Sauf qu’au Sri Lanka, ce ne sont pas les mêmes animaux… Donc vraiment, je vous recommande de garder les enfants à l’oeil, d’expliquer le danger potentiel s’ils sont en âge de comprendre et de consulter un médecin s’ils ont été en contact avec un animal, même par mesure préventive.
 
chien-au-sri-lanka
 
 

Et que faire en cas de contact avec un animal enragé ou en cas de doute ? 

 
Si vous avez été mordu, en contact avec un animal “douteux” (griffures, salive par des léchouilles, etc.), vous allez immédiatement à l’hôpital ou dans un centre spécialisé. De là, on vous administrera un traitement et un vaccin contre la rage.
C’est d’ailleurs ce qui s’était passé pour Fred Chesneau, le nouvel explorateur (globe-cooker). Dans son émission dédiée à la cuisine du Sri Lanka (très bon épisode !), en plein marché à Colombo, il se fait mordre par un chien. L’animal lui saute littéralement dessus. On pourra voir, à la fin, Fred se faire soigner contre la rage par piqûre… Donc action / réaction !
 
Il faut agir vite pour se faire administrer le traitement. Pas de “oh ce n’est rien, juste une égratignure / une petite morsure / léchouille ” !! On va voir un médecin sur place le + vite possible mais sans paniquer (le mieux étant d’aller à l’hôpital ou dans un centre spécialisé). Attention, dans certains endroits, on peut mettre du temps pour trouver le traitement. Donc au moindre doute, on ne perd pas de temps à s’interroger si on consulte ou pas : on y va !
Ensuite, on consulte dans un centre spécialisé immédiatement en rentrant dans son pays. Vraiment il ne faut pas plaisanter avec ce sujet et ne pas le prendre à la légère.
La peau peut avoir des micro plaies, invisibles à l’oeil nu donc s’il y a eu un contact avec de la salive, c’est direction le docteur car on a envie de vous garder en vie 🙂
 
chiot-sri-lanka
 
 

En conclusion sur la rage au Sri Lanka

 
En espérant que cet article vous informe comme il se doit sur la rage au Sri Lanka. Je le répète, il est rare d’en mourir aujourd’hui mais “rare” ne veut pas dire zéro risque. Donc à vous d’être responsable de votre santé en voyage 🙂
Pour conclure, les mots d’ordre pouvant sauver la vie concernant la rage quand on voyage au Sri Lanka sont :
 
PRECAUTION et REACTION
 
Si vous avez des conseils supplémentaires concernant la rage au Sri Lanka, n’hésitez pas à les laisser en commentaire ! 
 
—————–
Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !
Et les Tongs au Sri Lanka comptent sur votre soutien en aimant la page Facebook et en me suivant sur Twitter et Instagram ! Merci 🙂 
 
Merci à Séverine de Patini Bungalows pour son aide sur cet article,
ainsi qu’aux lecteurs du blog qui m’ont inspiré / donné des informations 🙂
 

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • sri lanka rage
  • Rage sri lanka
  • chien rage sri lanka

A propos de l’auteur  ⁄ Tongs et Sri Lanka

Je m’appelle Caroline et je suis une jeune voyageuse passionnée par le Sri Lanka. Je vous partage mon expertise sur le pays, mes conseils pour préparer, vivre et revivre votre voyage au Sri Lanka sur mon blog !

8 commentaires

  • Répondre
    15 octobre 2017

    Les animaux peuvent avoir l’air sain, en bonne santé, mais être déjà porteur de la rage (période d’incubation comme dans toutes les maladies)… par animal “douteux”, il faut entendre un animal dont on ne sait pas s’il a été vacciné récemment ou non (vaccin à faire chaque année pour les animaux).
    Séverine

    • Répondre
      Tcham
      16 octobre 2017

      Le piège de la rage c’est qu’elle est transmissible pendant une longue période d’incubation. Elle touche tous les animaux : la transmission par les vaches est fréquente aussi dans les pays d’Afrique nord.
      La rage est transmissible par la salive dans les 15 jours qui précèdent le début des symptômes.

      D’ailleurs c’est tout l’intérêt de la “surveillance mordeur” en France : pendant les deux semaines qui suivent une morsure, on vérifie que le chien ne déclare pas la rage. Si il la déclare plus tard, il va mourir, certes… Mais il n’aura pas pu la transmettre à l’humain mordu, car il n’était pas encore contaminant.

      Encore plus piégeux : sur l’humain, elle incube de trois semaines à…plus d’un an pour de rares et malchanceux cas. Alors amis voyageurs, épargnez-vous cette épée de Damoclès…

      Pour abonder dans le sens de l’article, ça finit tellement rarement bien que la mort est presque certaine une fois les symptômes déclarés. Seules deux ou trois personnes au monde ont guéri de la rage (et encore… De ce qu’on a pensé être probablement la rage), via un long coma artificiel, et ils en gardent des séquelles neurologiques. Pour toutes les autres, hommes et bêtes, c’est la mort, et de façon particulièrement moche et douloureuse.

  • Répondre
    Jo
    18 octobre 2017

    Comment se décline le vaccin contre la rage? Une seule piqûre? Il coûte cher? Peut-il y avoir des conséquences ou effets secondaires néfastes? (cf. Hépatite B)

    • Répondre
      19 octobre 2017

      Hello Jo, je t’invite à regarder le lien de l’Institut Pasteur qui est dans l’article, tu auras tes réponses 🙂 (oui assez douloureux d’après les dires)

  • Répondre
    11 novembre 2017

    Abuyowan Caroline !

    J’étais au Sri Lanka il y a quelques semaines et je suis tombée sur ton article en cherchant de plus amples informations sur la rage dans ce pays. En effet j’étais avec une amie qui c’est fait “attrapé” le mollet par un chien errant. Elle portait un legging assez épais et le chien ne l’a pas mordu. On pense que soit il voulait jouer, soit il a senti sa peur …
    Quoi qu’il en soit on a passé des heures à se demander s’il fallait aller ou non à l’hôpital, ce qu’il en était de la rage dans ce pays, si elle était en danger, … Elle a finalement décidé de ne rien faire car il n’y a pas eu de contact direct avec la peau.
    Un srilankais nous a conseillé sur le comportement à adopter quand les chiens s’approchent trop près : parler très fort pour les faire partir, et lever le bras pour avoir l’air menaçant. Cela peut paraître cruel mais cette astuce m’a sauvé la mise plus d’une fois en Inde. On ne fait pas de mal aux animaux bien entendu, mais cela permet de les garder à distance quand ils deviennent menaçant.
    Marianne
    Marianne Articles récents…Comment se déplacer au Sri Lanka ? Toutes les infos nécessaires !My Profile

  • Répondre
    Martine
    19 novembre 2017

    Bonjour,
    Merci pour ces infos.Nous avons toujours été très prudents au cours de nos nombreux voyages mais mon mari s’est quand même fait mordre l’année dernière à Sigiriya. Le chien est arrivé par derrière sans prévenir et lui a enfoncé profondement ses crocs dans la cheville. Nous sommes allés à l’hôpital ,vu la corpulence de mon mari , ils ont dit qu’il lui fallait une dizaine d’injections et que ça coûtait 500 euros. Nous avons attendu notre retour quelques jours après, en France. Attention , les hôpitaux français ne sont pas très au point sur le traitement et nous avons eu beaucoup de mal à être dirigé vers un centre spécialisé. J’ai eu beaucoup de peine pour ce petit garçon . Un seul conseil , vaccinez- vous.

    • Répondre
      21 novembre 2017

      Bonjour Martine, merci pour ton témoignage. Vous avez bien fait d’aller à l’hôpital sur place et au retour, contente que ça se soit bien terminé pour votre mari. Pénibles ces chiens errants 🙁 Bonne semaine à vous 🙂

Laisser un commentaire

CommentLuv badge