Comment passer de bonnes vacances en évitant le beach boy au Sri Lanka ?

Ayubowan à tous ! 
 

Aujourd’hui, je souhaite vous parler d’un problème lié à l’essor du tourisme : celui du beach boy au Sri Lanka. J’écris cet article suite à plusieurs mails reçus par des lectrices du blog, à des messages lus sur les forums voyage, à une affiche de livre croisée à Tangalle et à ce que j’ai pu constater lors de mes derniers voyages au Sri Lanka en 2013 et 2017.

livre-beach-boy-au-sri-lanka

Le but de cet article est simplement de parler de ce phénomène parfois un peu “tabou”, d’avertir les voyageurs afin d’éviter à certaines personnes d’être importuner ou tout simplement de tomber dans de mauvais draps.
 
C’est aussi une manière de revenir avec + de recul sur mon article où je déconseillais le Sri Lanka aux femmes seules, écrit sous la colère à l’époque en 2013.
 
Enfin, une dernière chose avant de commencer cet article : le beach boy est certes sri lankais ici, mais il n’est pas tous les Sri Lankais ! Loin de là 🙂 C’est une infime partie de la population, cet article ne remet pas en cause la gentillesse et l’accueil des locaux, simplement il explique un phénomène qui touche directement les touristes, qui n’est pas rare mais qui ne se croise pas toutes les 30 secondes (sauf si vous ne décollez pas de la plage 😉 ).
 
Donc pas de drame dans cet article, pas de généralités, simplement l’explication d’un phénomène qui se croise au Sri Lanka.
 beach-boy-au-sri-lanka
 

 

Qu’est-ce qu’un beach boy ?

Pour commencer, un beach boy n’est pas un chanteur des années 70 😉
C’est un style de garçon que l’on peut croiser au Sri Lanka (et ailleurs, comme au Sénégal par exemple) et bien souvent au bord des plages là où sont les touristes (mais pas que, par exemple à Ella, village très touristique dans les montagnes, il y en a pas mal). On peut donc également les trouver travaillant dans des hôtels ou des restaurants.
 
Son but est de trouver des touristes femmes (ou hommes pour les beach boys homosexuels, Messieurs vous n’êtes pas épargné par le phénomène), de les charmer avec de belles paroles afin d’obtenir des faveurs sexuelles contre rémunération indirecte (sous forme de cadeaux) ou directe. Oui oui ce sont donc des “prostituées” au masculin, appelons un chat, un chat.
 
Beach boy au Sri LankaUn beach boy a des caractéristiques physiques notables :
 
  • il est jeune et séduisant
  • il sort son plus beau sourire ravageur pour faire tourner la tête des touristes
  • ses cheveux sont “longs” (ou mi-longs) et bien entretenus
  • il est souvent habillé de manière “fashion”, dans un style “surfeur” avec des habits de marque, un short et t-shirts “tendances” comme on pourrait en croiser sur la côte basque en France et parfois ils portent une casquette à la mode
  • il est souvent tatoué
  • il traîne dans des lieux très touristiques
 
Honnêtement le beach boy au Sri Lanka est vraiment facilement identifiable, son attitude détonne avec celle des Sri Lankais que vous aurez pu croiser par ailleurs dans le pays. En gros, si on devait faire un cliché, un beach boy est physiquement un Sri Lankais qui s’habille et se comporte comme un Européen grossier.
 

 

En quoi le beach boy au Sri Lanka est-il gênant ?

Le beach boy est gênant car il vit et crée (par nécessité / par facilité) du tourisme sexuel, ce qui est simplement inacceptable dans quelconque pays que ce soit.
Son but est d’obtenir de l’argent, donc ils peut arnaquer, amadouer, menacer et véhiculer des MST. Ses cibles sont les femmes occidentales (de tout âge) et les hommes occidentaux (de tout âge également). Il insiste souvent avec des personnes ayant une détresse sentimentale ou affective.
 
Là où le beach boy est gênant pour la (le) touriste lambda se promenant tranquillement seul(e) (ou entre filles) sur la plage et qui n’a rien demandé à personne (hormis sa tranquillité), c’est qu’il est harcelant.
Le beach boy a clairement un regard de pervers (comment se sentir à poil en un regard !) et il vient nous parler sans nous lâcher d’une semelle. Adieu tranquillité, adieu silence ! On a beau le repousser, bien souvent le beach boy est bien (bien) collant ! (et oui, comme l’Occidental(e) est son gagne-pain potentiel… Il ne lâche pas l’affaire facilement, surtout si vous êtes seul(e)).
 
Approche dun beach boy au Sri Lanka
 
 
Mais ça finalement, c’est aussi ce qu’on subit en tant que femme dans les grandes villes européennes… Rien de neuf sur la planète malheureusement. Le beach boy sri lankais est simplement + collant je dirai par rapport aux “relous” de nos villes occidentales.
Donc finalement, le beach boy au Sri Lanka nous gêne car il est une pollution sonore et un harcèlement visuel. Cependant on ne se sent (généralement) pas en danger, ni agressée physiquement (ça peut arriver, il ne faut pas se voiler la face, mais ce n’est pas fréquent par rapport aux témoignages que je peux lire).
 
En résumé, le beach boy est fatiguant et pénible… Lors de mon voyage en mars 2017, mon amie d’école Romaïssa a franchement été “soulée” par ces hommes. Ils nous alpaguaient très souvent sur le chemin de la plage à Tangalle et étaient parfois vulgaires (surtout quand on les ignorait). Ca durait 5 secondes en soi, mais c’est vrai que c’était gonflant.
Ou encore, je cite le mail d’une lectrice du blog voyageant seule, reçu il y a quelques mois. Elle m’y explique que malgré le fait qu’elle a beaucoup aimé le Sri Lanka (qu’elle m’a décrit comme un “jardin d’Eden”), elle a très mal vécu le harcèlement masculin. Je me permets de la citer (avec son accord) :
 
“Par contre, les “beach boys” et les mecs en “tuk tuk” sont un véritable fléau. J’ai été harcelée durant 15 jours non-stop et ce n’est pas faute d’être ferme et déterminée. Je sais que tu as écrit un article sur le sujet mais j’ai bien l’intention de diffuser cette information. Il est carrément IMPOSSIBLE pour une femme seule, ou entre copines de se promener paisiblement, aller sur la plage… J’ai eu l’impression d’être entourée de pervers en permanence, et pourtant, j’ai l’habitude de voyager. C’était insupportable.”
 
Enfin, le dernier point sur lequel les beach boys sont aussi gênants, c’est qu’ils peuvent être en lien avec la drogue. Soit ils en vendent, soit ils en prennent donc attention à leur comportement qui peut être agressif. Au moindre doute, éloignez-vous.
 

 

Mais alors, quel comportement adopter face au beach boy au Sri Lanka ?

Selon moi, le comportement à adopter est de simplement les ignorer. Et faire preuve d’une patience incroyable… A ne pas lui répondre, à faire abstraction de lui, le beach boy au Sri Lanka finit par “lâcher l’affaire” (sous-titre : il part à la recherche d’une autre cible).
 
Beach boy a TangalleAlors il faut l’avouer, ce n’est pas toujours évident, surtout quand on a vraiment envie d’être tranquille et de se reposer. Mais lui répondre, c’est “l’attiser” à mon sens. Et faire croire qu’on est mariée et que votre mari imaginaire n’est pas loin est absolument inefficace. Car pour lui, si vous êtes au Sri Lanka seule, c’est que tout est permis pour vous, mari (imaginaire) ou pas mari (imaginaire 😉 ).
 
Etre agressive avec le beach boy n’est également pas une solution car cela peut vous mettre en danger. Si le beach boy est un peu drogué ou simplement “secoué du bocal”, on ne sait jamais quel comportement dangereux il peut avoir.
 
L’idéal est donc de l’ignorer et si l’individu est persistant ou menaçant, allez immédiatement chercher de l’aide. Vous aurez forcément des Sri Lankais normaux aux alentours qui seront prêts à vous aider et à chasser le “lourding” de service. D’ailleurs, j’ai vu à plusieurs reprises du personnel d’hôtel s’approcher des touristes femmes se faisant alpaguer sur la plage en face de l’hôtel, pour “surveiller” que leur cliente ne soit pas importuner.
 
Si un beach boy essaye de vous “tripoter”, vous menace, n’hésitez pas à hurler, appeler à l’aide, de lui mettre un bon coup de genou bien placé et d’aller à la police. La loi est très stricte envers les comportements déplacés sur les femmes. Je vous rassure, je n’ai jamais entendu parler d’un cas extrême comme celui-ci, mais personne n’est à l’abri. C’est comme partout dans le monde 🙂
 
Si vous allez à la plage, évitez d’aller dans des endroits isolés. Privilégiez vraiment les plages avec du monde autour, je vous conseille de ne pas vous y retrouver en solo car c’est aller vers un possible danger, personne ne pouvant vous prêter main forte (les plages dans cette configuration ne sont vraiment pas recommandées).
C’est comme n’allez pas sur la plage la nuit, c’est simplement dangereux et vous risquerez de faire une mauvaise rencontre.
 
Chemin de la plage à Tangalle à la tombée de la nuit
 
Enfin, le dernier conseil que je peux vous donner, c’est encore une fois d’éviter de vous promener à moitié nue dans les rues au bord des plages. Mesdames, mettez une robe couvrant épaules et vos cuisses au Sri Lanka (et au passage, Messieurs mettez un t-shirt SVP…). Si vous vous promenez à Cannes sur la Croisette ou encore sur les remparts de St-Malo, vous n’êtes pas autorisés à vous promener à moitié nu(e) en maillot de bain car il y a un principe de pudeur quand on vit en société. Là vous êtes au Sri Lanka, dans un pays pudique aux moeurs traditionnelles, ne vous permettez pas de faire ce qui est interdit chez vous, simplement sous prétexte que ce n’est pas votre pays. Respectez la culture locale 🙂 (Merci !)
 
Allez, armez-vous de patience, ignorez-les, faites comme si les beach boys n’existaient pas pour ne pas leur donner le pouvoir de vous gâcher vos vacances. Et si vraiment vous ne les supportez pas, n’hésitez pas à prendre des hôtels avec des plages privées pour limiter le contact avec eux (vérifiez bien les commentaires sur l’hôtel avant de le choisir, histoire de ne pas tomber sur un propriétaire beach boy !).
 
Et pour conclure, je dirai que le beach boy au Sri Lanka n’est généralement pas dangereux (je répète, sauf rares exceptions, c’est comme partout dans le monde), il faut simplement être ferme, informé(e) et les éviter au possible. Finalement c’est un peu comme si vous étiez dans le métro à Paris 😉
 
 
Et vous alors, vous avez déjà croisé des beach boys au Sri Lanka ?
Quels conseils pouvez-vous transmettre aux voyageurs ?
—————–
Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !
Et les Tongs au Sri Lanka comptent sur votre soutien en aimant la page Facebook et en me suivant sur Twitter et Instagram ! Merci 🙂 
 
 
Merci à Louise pour la photo de couverture de l’article et à Romaïssa pour sa précieuse relecture pré-publication.

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • les animaux du sri lanka

15 commentaires

  • Répondre
    5 octobre 2017

    J’ai une amie qui était tombée amoureuse d’un garçon de ce genre (plus subtil et doué mais avec les mêmes buts) a Maurice, ca avait mal fini… Merci pour cet article !

    • Répondre
      5 octobre 2017

      Ce phénomène est tellement partout où le tourisme est développé, c’est triste car ils trouvent vraiment facilement des filles fragiles pour leurs manoeuvres 🙁 Bonne nuit à toi Alexandra 🙂

  • Répondre
    Anonym
    5 octobre 2017

    Et peut-on trouver des Beach girls ? 🙂

  • Répondre
    Marie
    6 octobre 2017

    Il y en a de bien plus subtils, donc attention aux beachboys mais pas que. J ai eu affaire aux beachboys et à d autres. Mariés et ayant des enfants, passant tout leur temps libre dehors. C est ce qui m est arrivé. Pendant 2 Mois il etait avec Moi dès qu’il me pêchait pas, tout le monde dans le village nous voyait ensemble. J ai fini par recevoir des messages sur Facebook apres avoir publié des photos pour me dire qu il etait marié. C etait tres loin d etre purement sexuel. Et je suis pas affectivement frágile.
    Le divorce là bas est presque impossible, donc ils sont obliges de rester en couple meme si ils me sont plus heureux. Du coup ils font leur vie à côté.

    • Répondre
      6 octobre 2017

      Tout à fait Marie… Il faut garder les yeux ouverts 🙂 Merci pour ton témoignages

  • Répondre
    6 octobre 2017

    Finalement c’était une bonne idée de faire le sri lanka en famille 😉 pas de souci comme ça !!! Le beach boy se répand aussi de plus en plus en Inde où j’ai habité 6 ans … je les ai vus arriver petit à petit et dès l’atterrissage à Delhi où ils mettent déjà le grappin sur des nanas à peine débarquées de l’avion !
    babidji Articles récents…Ibiza Express … 3 jours au ParadisMy Profile

    • Répondre
      6 octobre 2017

      Ce phénomène est partout et quand les destinations s’ouvrent très vite au tourisme, j’ai l’impression que c’est même pire qu’ailleurs :/ Où vivais-tu en Inde ? Merci pour ton commentaire !

  • Répondre
    6 octobre 2017

    J’en ai croisé sans voyager seule mais en couple. Du coup là c’était pour nous proposer de la drogue on a fait comme tu as dit on a ignoré et mon chéri leur a dit gentiment en cinghalais (il est franco-sri lankais), qu’on n’était pas intéressé. Ce qui m’a posé problème surtout c’est certains de nos potes dans la même situation auraient pu dire oui, ne se rendant pas compte du mal qu’ils pourraient faire. Je n’ai personnellement aucune envie que le Sri Lanka devienne une Thaïlande bis et du coup dire non à ce genre de proposition et faire attention de manière plus général à ce que l’on achète est primordial.

    • Répondre
      6 octobre 2017

      ça ne m’étonne pas pour le drogue… :/ comme tu dis, j’espère que les choses seront un peu encadrées dans l’avenir afin que les dérives thaï n’arrivent pas sur cette belle île. Par curiosité, c’était à quel endroit cette mauvaise rencontre ? Merci Aurore pour ton commentaire en tout cas 🙂

    • Répondre
      8 octobre 2017

      Surtout que c’est super dangereux, car la possession de drogue, y compris la marijuana, est punissable de la peine de mort (plus appliquée, mais converti en prison à vie…). Voir le tableau à l’arrivée à l’aéroport…

  • Répondre
    8 octobre 2017

    Caroline, as-tu lu le livre? lAs-tu cherché sa traduction française? bises

    • Répondre
      8 octobre 2017

      Séverine, je n’ai pas trouvé le livre sur internet malheureusement mais je pense qu’il y a moyen de le trouver au Sri Lanka, j’avais vu la pub à Tangalle en mars. Si tu le trouves, je te le piquerai pour le lire à ma prochaine venue 😉 Il est achetable en ligne ici mais super cher les frais de port pour la France :/ http://kasunsrilanka.com/#beachboy

Laisser un commentaire

CommentLuv badge