Paroles de voyageurs #16 – Histoire d’amour au Sri Lanka et beach boys

Ayubowan à tous !
 
Aujourd’hui, Emilie nous raconte son histoire d’amour au Sri Lanka, vécue avec un beach boy sur la côte sud du Sri Lanka. En effet, de nombreuses femmes (de tout âge, toute nationalité) pensent rencontrer l’amour au Sri Lanka. Mais dans beaucoup de cas, il ne s’agit pas d’une belle histoire d’amour comme on voit dans les films… Ceci s’explique notamment par une différence culturelle notable : la notion, la définition et la manière de vivre l’amour n’est pas du tout pareil au Sri Lanka et en Europe.
 
Là où en Europe, nous avons une vision romantique de l’amour, incluant la confiance, le partage, la fidélité, la vision de l’amour du beach boy au Sri Lanka est toute autre. Etre en couple au Sri Lanka avec un beach boys est avant tout une question d’intérêt, qu’il soit financier, affectif (sexuel) ou encore d’image sociale.
Sauf que les beach boys Sri Lankais utilisent les codes occidentaux de l’amour (avec les mots doux, les attentions et les petits cadeaux par exemple), qu’ils ont appris à travers le cinéma occidental par exemple, ce qui peut brouiller les lignes pour les femmes amoureuses.
 
Quand on est au courant de cette différence, les choses peuvent alors être vécues en connaissance de cause par les femmes occidentales. Sauf que quand on ne le sait pas, cela peut tourner au drame et provoquer des blessures affectives car les femmes se sentent trahies. L’histoire d’Emilie vous aidera à mieux comprendre ce phénomène, un témoignage écrit avec le coeur, empreint de sincérité et de recul.
 
(Je ne parle volontairement que des femmes car les histoires d’amour au Sri Lanka entre un homme occidental et une femme sri lankaise sont plus rares et n’ont pas la même approche).
 
Un grand merci à Emilie pour sa participation et de nous partager son expérience vécue. Bonne lecture à tous !
 
Amis lecteurs, si vous êtes allés au Sri Lanka et que vous souhaitez témoigner, partager votre expérience, n’hésitez pas à me contacter !
 

 

 L’histoire d’amour au Sri Lanka d’Emilie avec un beach boy 

 
Habituée des voyages en solo, je ne conçois les voyages que par les rencontres et les moments d’échanges avec les locaux ou les autres voyageurs. Indépendante, bien dans mes baskets et absolument pas en manque affectif (détail qui a toute son importance, vous allez comprendre), me voilà repartie pour quasiment 2 mois au Sri Lanka. C’est un pays que j’ai apprécié lors de mon premier séjour et j’aime repartir dans un pays que j’ai déjà visité pour y faire du « slow travel » (NDLR : concept de voyager lentement, en prenant son temps, donc souvent sur plusieurs mois).
 
tortue en coquillage faite par amour au Sri Lanka
 
Lors de mon arrivée dans un hôtel sur une plage du sud du Sri Lanka, je suis accueillie par le gérant. Très rapidement celui-ci me présente son ami pêcheur. A partir de là, à chaque fois que je croise ce pêcheur, c’est un échange de sourires, de regards et même quelques mots. Cependant, il reste très timide.
 
A chaque fois, que je m’installe sur la plage, plusieurs hommes viennent me parler. Ça tourne très vite autour de l’idée de faire la fête et boire, donc je repousse gentiment tout ce petit monde car ça ne m’intéresse pas. Des « rastas men », des conducteurs de tuk tuk, des gars des hôtels qui viennent draguer sur la plage, ou ceux qui meurent d’envie de voyager dans tout le Sri Lanka, etc., tous types d’hommes viennent me faire la même demande chacun à leur tour.
 
Du haut de son piquet, le gentil pêcheur me regarde et surveille ses amis qui m’abordent. Mais ça, je ne le saurai qu’ensuite quand il m’avouera timidement qu’il a craqué sur moi dès le premier jour où on s’est rencontré. Mais il ne pensait pas que je puisse m’intéresser à un « pauvre pêcheur » comme lui.
 
Une fin d’après-midi, alors que je reviens de balade, je sors de l’hôtel pour aller me poser sur la plage. Mon petit pêcheur est assis juste à côté de la terrasse, attendant qu’un de ses amis finisse de pêcher. Je lui dis bonjour, puis on commence à discuter et il me propose de le retrouver sur la plage le soir-même.
 
On fait un peu plus connaissance, il me parle de lui, se présente comme vivant seul avec sa maman. Je lui demande comment cela se fait qu’il en soit pas marié, chose plutôt rare à son âge au Sri Lanka. Il m’explique qu’il a commencé à travailler très jeune et qu’il n’a pas le temps pour ça. Sa façon de percevoir la vie me touche. Je lui explique que je suis là pour deux mois avec comme projet de revenir pour un long séjour au Sri Lanka. La magie opère et on finit la soirée dans les bras l’un de l’autre. Il est presque une heure du matin quand on se quitte. Une histoire d’amour au Sri Lanka est née, pensais-je.
 
beach boy préparant de la noix de coco au Sri LankaOn se retrouve tous les jours pendant deux mois, je vais le voir pêcher, il m’apporte mon petit-déjeuner, on se retrouve sur la plage, je vais le voir pêcher, on cuisine ensemble le poisson qu’il m’amène chaque jour, on passe nos soirées à refaire le monde, seuls à l’hôtel ou avec ses amis sur la plage. Ses amis qui me demandent si je vais revenir plus tard avec des amies.Des moments simples, plein de complicité.
 
Je m’absente pendant 2 jours pour faire prolonger mon visa. Il ne cesse de me demander quand je vais revenir, de me dire que je lui manque…
 
Dix jours avant la fin de mon séjour, je lui explique que soit je pars visiter le Nord du pays comme je l’avais prévu, soit je reste avec lui, mais uniquement s’il veut quelque chose de sérieux. Il me demande de revenir pour qu’on puisse vivre ensemble notre histoire d’amour au Sri Lanka. On passe donc ces derniers jours ensemble et avant mon départ il se met à pleurer, en me disant que je vais lui manquer, qu’il va compter les jours jusqu’à mon prochain séjour.
 
Je rentre donc en France. Au bout de quelques jours, je publie les photos de mon voyage sur Facebook et je commence à recevoir des messages me disant qu’il est marié avec des enfants. Certains amis de son frère publient des messages assassins sur mes photos. Je lui demande des explications, il continue à me dire que ce sont des mensonges, qu’il est célibataire. J’envoie des messages à son frère et à d’autres personnes rencontrées sur place pour en savoir plus. Et je finis par avoir ma réponse. Ils m’ont bien tous menti pendant mon séjour au Sri Lanka. Et ses amis sont également mariés, alors qu’ils se disaient célibataires.
 
Il m’aura fallu 3 heures de conversation pour qu’il avoue être marié, qu’il veut divorcer mais que sa femme n’est pas d’accord. Il me dit qu’on peut quand même être ensemble tous les jours car il m’aime… Il insiste alors que je lui ai dit que j’allais aller parler à sa femme et lui montrer des photos. J’entre en contact avec ses amis et j’en apprends chaque semaine un peu plus. Il a eu une relation il y a 4 ans avec une jeune femme venue passer quelques semaines dans ce village de bord de mer. Il aurait eu de gros soucis avec sa femme, se serait fait passer pour célibataire et aurait obtenu un terrain d’une autre femme étrangère (car il est impossible pour un étranger d’acheter un terrain au Sri Lanka).
 
Je repars dans quelques jours au même endroit, malgré mes proches qui essaient de m’en dissuader car « ça peut être dangereux pour toi ». J’y vais sereine car j’ai de bons contacts sur place et que je pense que personne n’osera m’approcher, je poursuis mon projet professionnel commencé sur place mais il est vrai qu’au Sri Lanka, les histoires se règlent souvent au couteau.
 
Je suis déçue par toutes ces personnes qui mentent, on les pense désintéressées, sincères et cela remet en question tout ce que j’ai vécu avec eux. Bien évidemment j’ai rencontré d’autres personnes, vraiment respectueuses, mais pour la majorité, c’étaient des femmes ayant un autre niveau d’éducation.
J’avais entendu parler des beach boys et des histoires d’amour au Sri Lanka avant mon voyage. J’ai été dans de nombreux pays et j’ai déjà repoussé un bon nombre d’hommes pénibles. Mais les apparences sont très trompeuses, jamais on aurait pu imaginer qu’il est marié. Il était dehors jusqu’à pas d’heure et se montrait avec moi sans aucun problème.
 
Les autres personnes l’ayant rencontré n’auraient aussi jamais parié sur un beach boy, marié et ayant des enfants. Ne croyez pas que ces hommes ne cherchent que du sexe, c’est loin d’être le cas. Ils découvrent la vie, une vie qui n’a rien à voir avec celle que leur offre leur femme. Le passeport, le visa, c’est loin d’être une généralité, mon pêcheur n’a aucune envie de quitter son île, sa mer et ses poissons.
 
Après avoir discuté avec des Français expatriés au Sri Lanka, je peux m’estimer heureuse car il y a beaucoup de femmes qui y perdent beaucoup (achat de terrain, d’une maison, beaucoup d’argent donné…). Les beach boys savent se montrer attentionné, affectueux. Il était jaloux dès qu’un autre homme s’approchait de moi, même depuis son bâton sur lequel il pêchait. Il voyait tout et me demandait ce que tel ou tel gars m’avait dit ou me voulait. Je me suis vite retrouvée un peu contrôlée par cet homme, assez rapidement, alors que ça ne me ressemble pas.
 
C’est avec regret que je serai désormais beaucoup plus sélective avec les contacts que j’aurai à l’avenir au Sri Lanka. Pour moi les relations sont justement basées sur le respect, peu importe le milieu social et le degré d’éducation car les vraies valeurs sont ailleurs. Mais sur cette petite île, ce pêcheur parlant de Bouddha et de respect, a détruit certaines de mes illusions.
 
Voilà mon témoignage, avec du recul et sans aucune rancœur.
 
histoire d'amour au Sri Lanka avec un beach boy
 
Il est très compliqué de savoir si ces hommes sont sincères lorsqu’on vit une histoire d’amour au Sri Lanka. J’ai envie de penser que oui, après avoir parlé avec plusieurs d’entre eux et leur entourage. La pression culturelle est très forte et le respect de la femme n’existe pas dans certaines parties de la société. Mais une chose est sûre, les Sri lankais se marient jeunes et ne divorcent pas.
 
Toutes les femmes occidentales amoureuses d’un Sri Lankais, avec qui j’ai pu discuter, ont à un moment ou à un autre dit « Mais lui ce n’est pas pareil, il est différent, il est vraiment pas comme les beach boys ». J’ai eu la même réflexion à propos de mon pêcheur à la gueule d’ange…
 
Commencer une relation avec un Sri lankais, c’est miser sur une relation avec un très gros risque d’échec : les mensonges ne les dérangent pas. La femme Sri lankaise reste à la maison et l’homme vit sa vie à l’extérieur, ce qui est loin de correspondre à notre tempérament de baroudeuses, avouons-le !
 
Pour conclure, je dirai que Sri Lanka est un pays magnifique, je vous encourage à y aller, mais ne vous lancez pas dans les bras d’un Sri lankais.
 

 
En un grand merci à Emilie pour sa participation à la rubrique Paroles de voyageurs !
Et vous alors, avez-vous déjà eu des expériences amoureuses au Sri Lanka ?
 
Crédit photo : Emilie / Tongs et Sri Lanka.
—————–
Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !
Et les Tongs au Sri Lanka comptent sur votre soutien en aimant la page Facebook et en me suivant sur Twitter et Instagram !
Merci 🙂 
 

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :

  • fruits in sri lanka images
  • fruits in sri lanka by name
  • fruit from sri lanka
  • national sport of sri lanka

Les commentaires sont fermés.

S'abonner à la newsletter !
Bons plans et zéro spam garanti !
Ton email
Ton prénom
Merci !
Tu vas recevoir un email te demandant si tu souhaites confirmer ton inscription à la newsletter du blog !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer