Paroles de voyageurs #14 – Anaïs et son stage au Sri Lanka !

Bienvenue dans cette nouvelle interview “Paroles de voyageurs”

 
Ayubowan à tous !
 
La rubrique “Paroles de voyageurs” compte une nouvelle interview ! Et pas n’importe laquelle, car Anaïs, étudiante en droit, n’a pas seulement voyagé au Sri Lanka… Elle y a aussi vécu quelques mois, à Colombo ! En effet, la miss a réalisé son stage de fin d’études dans une entreprise sri lankaise lors de l’été 2017.
 
Je suis très contente qu’Anaïs ait accepté d’être interviewée suite à son stage au Sri Lanka. C’est très intéressant d’avoir un regard différent des voyageurs de passage au Sri Lanka 🙂 Et de voir aussi que parfois, tout n’est pas forcément rose… Même si on reconnaît plein de qualités dans lequel on se trouve.
Car vivre et voyager dans un pays sont deux choses bien différentes et donc, la perception l’est également ! Je vous partagerai également mon expérience sur ce sujet dans un prochain article ! Vous connaissez mon amour inconditionnel pour le Sri Lanka… Et pourtant vous seriez surpris(es) de ce que je pourrai vous raconter ! (et oui, personne (ni aucun pays) n’est parfait ahah 😉 )
 
Merci beaucoup à Anaïs pour sa participation et bonne lecture à tous !
 
Amis voyageurs, si vous êtes allés au Sri Lanka et que vous souhaitiez témoigner, partager votre expérience, n’hésitez pas à me contacter !
 

 

L’interview d’Anaïs en stage au Sri Lanka

 

Bonjour Anaïs ! Peux-tu te présenter en quelques mots s’il te plaît ?  

 Je m’appelle Anaïs, j’ai 23 ans et je viens de finir des études de droit international et européen de l’environnement. J’ai commencé ces études justement parce que je voulais voyager par mon métier.
 
L’environnement est un domaine dans lequel je veux travailler depuis une dizaine d’années. J’ai toujours été sensible aux problématiques environnementales. Egalement j’ai voulu me confronter à une autre culture que la mienne par ce voyage. J’estime être plutôt quelqu’un d’ouvert et de tolérant, bien que facilement hypersensible. Mes parents m’ont toujours encouragé à aller vers les autres. 
 
Tongs et Sri Lanka- Stage au Sri-Lanka - surf

 

Pourquoi, quand et dans quelles conditions es-tu partie au Sri Lanka la première fois ? 

Je suis partie au Sri Lanka pour un stage professionnalisant à la fin de mes études durant tout le mois de juillet (ndlr : 2017). Je devais faire un stage pour valider mon Master et quand j’ai envoyé la centaine de candidatures pour le trouver, le Sri Lanka a été un des rares à me répondre positivement, voire me répondre tout court.
Avant cela, je suis partie en stage au Vietnam (le premier des deux à me répondre). Donc je suis arrivée au Sri Lanka tout de suite après. La structure qui m’a accueilli est l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (ndlr : à Colombo). C’est une des plus grosses structures intergouvernementales pro-actives en environnement et en droit de l’environnement plus particulièrement.
D’ailleurs, j’ai eu la chance de bénéficier d’une bourse d’aide à la mobilité internationale de la part de mon université, n’étant pas payé dans mon stage.
 
Tongs et Sri Lanka- Stage au Sri-Lanka - noix de coco dorées
 

Comment s’est passé ton séjour sur place lors de ton stage au Sri Lanka ?

 
J’y retournerai dans un autre contexte car je ne veux pas rester sur cette impression mais les gens ont une façon de travailler qui m’a beaucoup perturbé.
 
 
Tongs et Sri Lanka- Stage au Sri-Lanka - tuk tuk à GalleEn vérité, pas très bien, j’étais assez épuisée de mon précédent stage. Bien qu’un couple de français m’ait accueilli à mon arrivée, je me suis sentie très seule. J’ai trouvé la communauté française plus fermée que quand j’étais au Vietnam. Ce qui s’explique aussi sûrement par le fait que le pays est peut-être un peu moins cosmopolite et touristique que le Vietnam.
 
Je devais rester jusqu’à la mi-septembre et j’ai fini par rentrer début août après avoir fait une nouvelle intoxication alimentaire. Oui je ne supporte pas bien les épices… Ce n’est peut-être pas très objectif mais je n’ai pas aimé travailler dans ce pays. J’y retournerai dans un autre contexte car je ne veux pas rester sur cette impression mais les gens ont une façon de travailler qui m’a beaucoup perturbé.
Il y a une sorte de nonchalance assez surprenante qui n’encourage pas du tout à l’efficacité selon moi mais c’est tout de même doublé d’une exigence qui du coup tranche beaucoup avec l’attitude des gens (en tout cas dans le domaine dans lequel je travaillais).
 
Enfin, c’était aussi peut-être l’effet “vacances d’été en France” qui me rendait triste de ne pas pouvoir prendre le temps d’en profiter comme je l’aurais souhaité après cette année intense.
 

Quel est ton ressenti sur cette expérience de stage au Sri Lanka depuis ton retour en France ? 

 
Je suis juste frustrée de ne pas avoir pu profiter pleinement de cette expérience comme j’aurais pu ou comme ce que j’aurais voulu.
 
 
Pour l’instant le Sri Lanka ne me manque pas (même si le fait de voyager me manque). Cependant, je ne regrette pas d’y être allée.
Je suis juste frustrée de ne pas avoir pu profiter pleinement de cette expérience comme j’aurais pu ou comme ce que j’aurais voulu. Beaucoup de personnes de mon entourage pensaient que ça devait être « absolument génial » d’être dans ce pays magnifique (au demeurant). Et ça mettait une certaine forme de pression et de culpabilité de ne pas « réussir » à en profiter pleinement (“quand même après avoir fait tout ce chemin t’exagère un peu hein”…).
 
Je me suis rendu compte qu’on ne vivait pas du tout les choses de la même façon quand nous sommes dans un endroit pour le travail et quand nous y sommes pour de la détente. Parce que malgré tout, j’ai quand même fait quelques excursions mais même ça, je n’ai pas trouvé le même plaisir que si j’y avais été juste pour me détendre ou en découverte du pays.
 
Tongs et Sri Lanka- Stage au Sri-Lanka - plage du sud
 
Au niveau professionnel, cela a été extrêmement formateur même si j’avais grave la trouille au début. J’étais la seule juriste de ma structure et je venais à peine d’être diplômée. Cela m’a permis bien évidemment de développer mon anglais et puis même en termes de protection de l’environnement, le Sri Lanka est un pays très instructif. C’est un pays avec une biodiversité magnifique. Mais en même temps, qui souhaite se développer au détriment quelques fois de la protection de l’environnement.
 

Quel est ton plus beau souvenir pendant ton stage au Sri Lanka ?

Les rencontres qui m’ont le plus marqué sont celles avec mes collègues dans mon travail.
 
 
Je n’utiliserais pas forcément l’expression « plus beau souvenir » mais plutôt l’expérience la plus marquante qui est celle de la célébration du Poya day à Anuradhapura. Les vibrations de cette célébration sont extrêmement puissantes pour qui y est sensible.
 
Les rencontres qui m’ont le plus marqué sont celles avec mes collègues dans mon travail. Ils ont fait place d’une grande bienveillance quand j’ai décidé de partir plus tôt et m’ont beaucoup soutenu jusqu’à la fin de mon séjour.
 Tongs et Sri Lanka- Stage au Sri-Lanka - procession bouddhiste

 

As-tu connu des petites galères ou difficultés lors de ton séjour pour ton stage au Sri Lanka ? 

Tongs et Sri Lanka- Stage au Sri-Lanka - temple bouddhisteDisons qu’étant une femme, jeune, seule et occidentale, il fallait que je redouble de prudence pour éviter des ennuis. En termes de galères, j’ai eu des galères financières (choisissez bien votre banque avant de partir…), d’alimentation aussi (comme dit plus haut j’ai fait une intoxication alimentaire).
J’ai eu des difficultés à trouver comment m’alimenter correctement sur place. Sûrement parce que je n’étais pas dans le bon état d’esprit…
Et enfin j’ai eu des difficultés en terme culturel, j’ai eu du mal à m’adapter au regard des gens dans la rue, surtout celui des hommes.
 

Par quoi as-tu été le plus étonnée dans la culture sri lankaise en vivant sur place ? Et qu’as-tu le moins apprécié ? 

Par le fait qu’il y ait une sorte de jeunesse un peu aisée et en même temps beaucoup de pauvreté par ailleurs.
Quelque chose qui m’a aussi beaucoup questionné a été la présence de femmes voilées intégralement (ndlr : à Colombo). C’était la première fois que j’en voyais et cela ne m’a pas choqué. Mais ça m’a beaucoup questionné sur le fait d’être une femme au 21ème siècle. Cela m’a fait prendre conscience de ma liberté ici en Europe de pouvoir m’habiller comme je voulais par exemple.
 
Et s’il y a des fois dans nos sociétés, une sorte d’anonymat et d’individualité qui peuvent s’avérer pesants, c’est des fois aussi réconfortant de ne pas voir ses moindres faits et gestes observés et scrutés. Je dirais que ce que j’ai le moins apprécié a été le fait qu’on me dise « hello » sans arrêt pour ricaner ensuite dans la rue.
 
Tongs et Sri Lanka- Stage au Sri-Lanka - offrandes de lotus 

Comment as-tu préparé ton séjour pour ton stage au Sri Lanka ? Quels sont les trucs et astuces que tu peux nous partager ?

J’ai dû le préparer à distance depuis le Vietnam et un peu rapidement car je démarrais mon nouveau travail dans la foulée de mon arrivée.
 
Si je devais donner des astuces, c’est de bien se renseigner dans les groupes de voyageurs, les groupes d’échanges entre les locaux sur Facebook aussi peuvent donner des informations très intéressantes.
 Tongs et Sri Lanka- Stage au Sri-Lanka - bodyboard
 

Quel conseil peux-tu donner aux futurs étudiants qui iront faire un stage au Sri Lanka ?

Tongs et Sri Lanka- Stage au Sri-Lanka - Moines et CaromJe recommanderai de bien prendre le temps de trouver sa chambre sur place et de se laisser le temps de s’adapter. Je dirais aussi qu’il faut sortir des villes et aller à la rencontre des locaux…
 
Après bien sûr tout dépend de la façon dont on a envie de vivre son voyage. Je dirais qu’il est important de bien s’écouter aussi. En ce qui me concerne par exemple, cela a été de prendre la délicate décision de rentrer avant l’heure pour prendre soin de ma santé et de revoir mes proches.
 

Si cette expérience était à refaire, que changerais-tu ? Et quels sont tes projets pour la suite ?

Si c’était à refaire, je ne reviendrais pas seule déjà dans un premier temps. Et puis pas du tout dans le même contexte. Je suis sûre de revenir un jour car je veux découvrir ce pays d’une autre façon que cette fois-ci. Je pense que c’est un pays qui se visite avec une maturité. (ndlr : je suis complètement d’accord qu’il faut une certaine maturité pour réussir à s’adapter à de telles différences culturelles au quotidien quand on vit au Sri Lanka). Ce qui me faisait défaut au moment de ce stage.
 
Je suis en stage à Paris en ce moment pour travailler sur le projet de pacte mondial pour l’environnement. Et l’idée est de me rapprocher de Lyon et Genève car nous vivons là-bas avec mon compagnon.
 
Tongs et Sri Lanka- Stage au Sri-Lanka - Bouddha
 
Merci Anaïs pour ton témoignage plein de sincérité et de recul !
Bonne continuation à toi 🙂
 
Crédits photos : Anaïs R.
—————–
Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !
Et les Tongs au Sri Lanka comptent sur votre soutien en aimant la page Facebook et en me suivant sur Twitter et Instagram ! Merci 🙂 
 

A propos de l’auteur  ⁄ Tongs et Sri Lanka

Je m'appelle Caroline et je suis une jeune voyageuse passionnée par le Sri Lanka. Je vous partage mon expertise sur le pays, mes conseils pour préparer, vivre et revivre votre voyage au Sri Lanka sur mon blog !

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

S'abonner à la newsletter !
Bons plans et zéro spam garanti !
Ton email
Ton prénom
Merci pour ton inscription !
A très bientôt