Paroles de bloggeurs #2 : Miam miam, on se régale en Asie avec Kevin de Destination-Voyage !

Bonjour à tous !


Aujourd’hui, pour la 2ème édition de Paroles de bloggeurs (la 1ère était une interview de Richard et Franck, auteurs du blog OneDayOneTravel), je vous propose de découvrir Kevin, des blogs goodmorningvietnam et Destination-voyage.


Il a écrit pour vous lecteurs et lectrices, un super article sur la « gastronomie de rue » en Asie : donc on saute dans ses Tongs, et direction la Thaïlande pour éveiller ses papilles !
Merci à Kevin et bonne lecture à tous !

Amis voyageurs-bloggeurs, si vous voulez partager votre expérience et votre vision du voyage avec les Tongs au Sri Lanka, n’hésitez pas à me contacter ! (formulaire ici)

———————————————-

 

 

Kevin : rien de tel que de partir en Thaïlande pour se réconcilier avec la gastronomie. Y voyageant depuis plus de 2 ans, à raison de 6 mois par an, j’ai pu découvrir toute la richesse de la gastronomie Thaïlandaise. Je vous en offre un extrait dans cet article.
 
Bangkok et la street food
 
Véritable institution, la street food est omniprésente à Bangkok et dans toutes les villes de Thaïlande. Ces petites échoppes, qu’elles soient ambulantes ou non, offrent une variété de plats impressionnante.
 
Entre les brochettes, les desserts, les salades, les fruits, les plats, il y en a pour tous les goûts. D’ailleurs, nombre de Thaïs viennent si restaurer tout au long de la journée. Car le principal attrait est que la nourriture y est très peu chère et que vous pourrez manger à n’importe quelle heure de la journée et de la nuit.
 
Excepté le lundi où les vendeurs ambulants ne sont pas autorisés à vendre. Cela ne vous empêche aucunement de vous rabattre sur le « boui boui » du coin.
 
Et puis, il faut dire ce qui est, la nourriture y est excellente. C’est d’ailleurs là que j’ai pu gouter les meilleures spécialités. Vous aurez le choix, avec une influence de toutes les régions de la Thaïlande. Pour ma part, je note une préférence pour la cuisine d’Issan et le fameux “Moo Nam Tok”, un vrai régal.
 
Vous pourriez presque visiter Bangkok sur le thème de la cuisine de rue.
 
Pourtant la street food repousse beaucoup de vacanciers par peur de tomber malade.
 
Paroles de blogueurs 2 Kevin
 
 
Street Food et hygiène
 
De la viande qui reste toute la journée au crochet, cette impression que tout est sale, des plats au contenu bizarre, sans compter les insectes, voilà autant de choses qui stoppe la
plupart des touristes.
 
Il est vrai qu’au premier abord, l’hygiène parait ne pas être au rendez-vous. Il est vrai que vous ne verrez jamais un congélateur pour garder la viande au frais. De même, certains plats restent toute journée en vitrine en attendant un éventuel client.
 
Mais ce n’est pas pour autant que vous tomberez malade. Si vous mangez des plats tout juste préparés, vous ne risquez absolument rien. Pour vous dire, en 2 ans que je voyage et mange dans la rue, je n’ai été malade que 2 fois. Et ça n’a duré qu’une seule nuit.
 
Je pense que les troubles alimentaires que l’on peut rencontrer en Thaïlande viennent plus de la fatigue, du décalage horaire, du changement de climat et de nourriture qu’une crevette pas fraîche. Quoique cela puisse aussi arriver.
 
Alors si vous voyagez en Thaïlande, je vous recommande chaudement de vous poser dans l’un de ces boui boui et de commander la première chose qui vous vient par la tête. Vous risquez fortement d’apprécier votre repas.
 
Paroles de blogueurs 2 Kevin
 
Pour aller plus loin

J’aime tellement la cuisine de rue que j’ai décidé d’en faire un livre. Je suis actuellement à Bangkok, je suis en plein dans son élaboration. Ce qui est intéressant, c’est que je découvre des choses nouvelles tous les jours.

 
J’ai pu voir, par exemple, qu’il y avait une multitude de desserts. Tellement que je vais sûrement en faire un livre à part.
 
Alors si vous avez envie d’inviter la Thaïlande à votre table, je vous laisse patienter encore jusqu’à avril où le livre devrait sortir au format Kindle chez Amazon. Vous aurez aussi le droit à une surprise, mais je n’en dis pas plus pour le moment…
 
Paroles de blogueurs 2 Kevin
 
Un grand merci à Kevin de nous avoir fait partager son expérience de street food en Asie
et tiens-nous au courant pour ton livre ! A bientôt 🙂
 
 

———————————————-

 

15 commentaires

  • Répondre
    3 mars 2013

    Joli partage, merci à vous 2!
    Bon dimanche 🙂

  • Répondre
    3 mars 2013

    Comme Kevin, j'adore la cuisine de rue en Thaïlande. Les petites soupes à la citronnelle le soir miam miam.
    Avant de manger je repère les cuisines ambulantes ou non, j'observe un peu et je me fais préparer de délicieux petits plats. Quand c'est glauque, au point de vue de l'hygiène je passe et vais voir plus loin. On a vraiment le choix. Je n'ai pas été malade non plus, car je pense que les aliments sont bien cuits donc on risque moins. Je ne prends jamais de crudités ou de ice cream dehors : nids à microbes.
    As-tu Kevin mangé du rat du côté du Triangle d'Or ? Ne pensez pas qu'il s'agit de ces vilains rats d'égoûts, non c'est le rat des rizières dont la chair est très goûtée et que l'on voit sur les petits marchés locaux , dépecé et "tout nu"

    • Répondre
      4 mars 2013

      Salut Janou, j'ai pu testé le rat au Bbq dans la région d'Issan près de Ubon. Et oui, c'était bien un rat des champs. Pas ceux qu'on trouve à Bangkok. lol

    • Répondre
      7 mars 2013

      Le rat, ça ne me donne pas vraiment envie bizarrement :/ Je serai + à tester les criquets grillés 🙂
      Bises à vous 2 !

  • Répondre
    3 mars 2013

    Sympa ce témoignage ! J'ai pour ma part mangé souvent dans la rue. Quand ça sent si bon que tu ne peux pas résister ! Je n'ai pas eu l'occasion en Thaïlande mais me connaissant je ne résisterais pas ! Merci de ce partage. Bonne soirée Caroline Bises

    • Répondre
      7 mars 2013

      héhé quand tu as les narines qui frétillent avec les odeurs, impossible de ne pas craquer ! 🙂
      des bises Paulette 🙂

  • Répondre
    4 mars 2013

    J'adore la street food et ait tendance à penser qu'au niveau hygiéne , il n'y a pas mieux … J'ai même goûté aux insectes frits en Thailande…

    • Répondre
      7 mars 2013

      ça a quel goût alors les insectes ??
      C'est vraiment le truc que j'aurai envie de tester ça !

  • Répondre
    4 mars 2013

    Je vote pour la street food : dans la street food il y a le coeur du pays, quel que soit le pays, qui bat !

    • Répondre
      7 mars 2013

      complètement d'accord Nath', rien ne vaut la street food pour partager la vie des locaux et mieux sentir le coeur du pays 😉

  • Répondre
    5 mars 2013

    Merci pour partager cette aventure gastronomique!
    Bon début de semaine
    Bisous
    Elisa, en Argentine

  • Répondre
    6 mars 2013

    Intéressant tout ça mais je ne sais pas si j'oserais… les insectes en tout cas ^^ Pour le reste quelques jours d'intégration et je pense qu'il n'y aurait pas de problème en mangeant ce qui me fait envie ! Merci pour le partage 🙂

    • Répondre
      7 mars 2013

      Evelyne l'aventurière des criquets héhé :p tu devrais proposer ça pour les articles cuisine de ton blog 😉 des gros bisous !

CommentLuv badge