La menace “Tsunami” au Sri Lanka

Le 26 décembre 2004, aux alentours de 6h30 du matin, a déferlé sur les côtes sud du Sri Lanka le pire tsunami de l’histoire du pays.

Une vague de 31 mètres s’est fracassée sur la plage, entrant ainsi dans le cœur des villes et dévastant tout sur son passage.

 
Des milliers de morts, de portés disparus, de maisons explosées et surtout des milliers de vies brisées. La vague n’a épargné personne, ni les locaux, ni les pêcheurs, ni les touristes. Tous logés à la même enseigne. 
Cette vague, c’était il y a près de 8 ans maintenant. Le pays a mis de longues années avant de pouvoir se reconstruire, accepter ses morts, éviter les épidémies et repartir de l’avant.
 
Tsunami au Sri Lanka
En 2008

 

Lors de mon premier voyage en 2008, on pouvait encore voir des bateaux au milieu de la route, des « maisons » constituées de seulement 2 murs.

En 2011 et 2012, on ne voit plus de traces. Tout est reconstruit, et les habitations ont même repris leur place sur la plage, les routes sont refaites, comme si rien n’était jamais passé.
 
Cependant, les cicatrices sont encore dans le cœur de tous les gens. Lorsqu’on est dans le sud de l’île, tous les Sri Lankais ont perdu quelqu’un ou connaissent quelqu’un qui a disparu pendant cette catastrophe naturelle.
 
Ils ont beaucoup de mal à en parler, on sent que la peur est présente. Je me demande s’ils n’en parlent pas pour ne pas attirer le mauvais sort ou par pudeur.
Beaucoup de Sri Lankais vivant au bord de la mer sont aussi partis vivre dans les terres, dans les hauteurs du pays, pour être sûrs d’être protégés. Ainsi, le frère de Rohitha, venant de Tangalle, habite désormais à Badulla par exemple.
 
Tsunami au Sri Lanka
En 2008

 

Aujourd’hui, le pays (et l’océan Indien plus globalement) a un système d’alerte au tsunami, contrairement en 2004. Ainsi, lors du séisme du 13 avril dernier, toutes les côtes ont été évacuées, tous les habitants sur place étaient alertés sur le risque encouru. Il n’y a pas eu de mouvements de panique selon les médias sri lankais et mes amis sur place, mais personne n’était serein. Imaginez, un nouveau drame humain (qui serait dans une moindre mesure théoriquement mais tout de même présent) et devoir tout reconstruire une nouvelle fois, 8 ans après, alors que le pays commence tout juste à s’en sortir ? Le cauchemar…
 
Tsunami au Sri Lanka
Monument dédié aux victimes dans le sud de l’île
 
Par chance, le séisme était « horizontal » et non « vertical » comme en 2004, la vague attendue était haute de … 10cm !
 
Je vous avoue avoir eu très peur, je n’ai pas respiré pendant des heures, scotchée à mon téléphone pour avoir les nouvelles en direct. J’avais peur pour mon pays de cœur, mais surtout peur pour mes amis vivants sur le bord des plages à Tangalle.
 
Tsunami au Sri Lanka

 

Par sa situation géographique, située sur la plaque indienne qui entre en collision avec la plaque indonésienne, des séismes et donc des tsunamis peuvent se reproduire, bien qu’ils soient rares. Mais quand ? Impossible de prévoir… Donc en attendant on vit, on profite de la vie, et on verra bien le sort que la nature réservera à l’île, telle est la philosophie sri lankaise 🙂

18 commentaires

  • Répondre
    11 juin 2012

    Ce séisme me donne encore la chair de poule. Je repense à cette journée où j'ai appris la nouvelle. Abasourdie.
    Connaissant des gens là-bas, tu as dû frémir en avril dernier…

    • Répondre
      11 juin 2012

      j'étais dans un état pas possible en avril dernier, en apnée tout le temps de l'alerte, impossible de travailler… je me suis sentie respirée une fois l'alerte levée ! des bises Nath

  • Répondre
    11 juin 2012

    🙁 je m'en souviens encore. j'étais jeune à l'époque et j'étais très triste pour toutes ces personnes mortes, disparues, blessées, sans abri le lendemain de noël. Avec le 11 sept, celui-ci est l'un des évènements internationaux qui ont le plus marqué ma jeunesse.

    • Répondre
      11 juin 2012

      voui je suis complètement d'accord avec toi 🙁 à Madagascar, il n'y avait pas eu de dégâts d'ailleurs comme c'est également dans l'océan Indien ?

  • Répondre
    11 juin 2012

    Ce devait être horrible je pense que de vivre ce moment là… Je suis triste pour ces personnes qui ont perdu tant ce jour là, tout ça à cause de ce terrible incident climatique (enfin, un tsunami peut être appelé comme ça, je ne sais plus…)… Bref, bien triste tout ça.
    Bonne après midi, des bies à toi 🙂

    Clara

  • Répondre
    11 juin 2012

    je crois que l'on se souviendra à vie des images horribles de cette vague monstrueuse , c'est un peuple bien courageant qui a tout reconstruit très vite … Mais hélas leur destin est entre les mains de Dame Nature …

    • Répondre
      11 juin 2012

      exactement ça, et ça tu as beau avoir toute la technologie du monde, si la terre veut gronder et les océans se soulever, tu es impuissant au possible…

  • Répondre
    11 juin 2012

    Merci pour ce témoignage Caro que tu rapportes ci-bien. J'espère qu'un tel évènement ne se reproduira pas et comme tu le dis, d'ailleurs je ne suis pas étonnée de ces gens, il faut rester philosophe quant aux évènements naturels… mais prendre les précautions d'usage à partir du moment où on sait. Je comprends que tu puisses être inquiète au moindre mouvement. Quand à nous nous restons impuissants devant nos téléviseurs… je te fais des bisous et je te souhaite une bonne soirée. Il pleut encore sur Bordeaux avec de temps en temps de rapides éclaircies ! Biz

    • Répondre
      11 juin 2012

      exactement ça le 11 avril dernier, je me sentais folle de ne rien pouvoir faire pour mes amis sur place…
      de la pluie et de la pluie encore à Paris Evelyne, mais avec un joli arc-en-ciel ce soir quand même en rentrant de la piscine 😉 des gros bisous 🙂

  • Répondre
    11 juin 2012

    Ces phénomèmes naturels sont destructeurs et imprévisibles. On comprend la peur des habitants. Hélas, on sait très bien que cela recommencera ! Bises à toi

    • Répondre
      11 juin 2012

      exactement, avec le mouvement des plaques c'est presque inévitable… il faut que les habitants s'adaptent au mieux désormais… je peux te dire qu'ils ne se sentent pas tout puissants au SL après cette catastrophe comme parfois nous le sommes en occident :/ des bises Armelle 🙂

  • Répondre
    11 juin 2012

    Je me souviens de ces images que je regardais sans trop y croire… quel drame!

    • Répondre
      11 juin 2012

      c'est exactement ça, on regardait les images hébétés… désormais le + tard ça recommencera, le mieux ça vaudra… (idéalement que ça ne recommence jamais mais ça… je n'y crois pas…)

  • Répondre
    12 juin 2012

    Ce ne sont pas des souvenirs très heureux tout ça.. L'important aujourd'hui c'est que le pays se soit relevé, même si il y aura sûrement encore des traces.

    • Répondre
      13 juin 2012

      exactement, que les habitants aient réussi à s'en sortir et même à faire revenir les touristes qui contribuent à leur économie 🙂

  • Répondre
    4 juillet 2012

    je fus blessée lors du tsunami de 2004, je me trouvais dans ma chambre "bungalo pieds dans l'eau" et fut donc emportée, les habitants nous ont pris sous leurs ailes, malgré le malheur qui les accablait, ils sont formidables, les mots ne sont pas assez forts pour décrire encore 8 ans après cette horrible tragédie…et les mots ne sont pas assez forts pour remercier toutes ces personnes! j'y suis retournée 6 mois après pour les remercier à ma façon, et croire ce que j'avais vécu, car je pensais avoir été victime d'un mauvais cauchemar…

    • Répondre
      5 juillet 2012

      j'ose à peine imaginer l'horreur que tu as dû vivre, merci de nous partager ton expérience, c'est courageux… j'espère qu'aujourd'hui tu vas mieux, et effectivement comme tu dis, les Sri Lankais ont une force incroyable, un courage à toute épreuve.
      Et tu devrais retourner au Sri Lanka si tu le peux bientôt, tu verrais toutes les traces du tsunami effacées, les gens revivre, ça donne de l'espoir 🙂 Merci pour ton passage et j'espère à bientôt sur le blog !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge