Un samedi, une photo sri lankaise #18

Samedi, toujours pas de raviolis mais pour une fois, ce sera 2 photographies !

 

Avis de décès au Sri Lanka
 

Mais qu’est-ce que c’est ?

 

Quand on se promène dans les rues des petites villes ou villages sri lankais, on peut souvent croiser ce genre de papiers, collés sur les murs ou les poteaux.
Ce sont des avis de décès !
(désolée ce n’est pas très réjouissant mais par ce côté insolite je ne pouvais pas passer à côté 😉 )
On y trouve dessus les informations concernant le défunt, mais également des précisions sur le jour et l’horaire des funérailles.
En résumé, ce sont les avis de décès que nous avons pour habitude de publier dans le journal en France.
Ca a l’avantage au Sri Lanka d’être + visible (impossible de louper ces papiers qui sont collés à la hauteur des yeux !) et probablement moins cher que chez nous 😉

12 commentaires

  • Répondre
    15 septembre 2012

    Salut!
    Merci pour tes visites lors de mon voyage:) Trop gentil
    Bisous et bon weekend chez toi
    Elisa, maintenant en Argentine

  • Répondre
    16 septembre 2012

    Je trouve cela "intéressant" et insolite, en tout cas très humain… cela ne peut se faire qu'à petite échelle… bises.

    • Répondre
      17 septembre 2012

      C'est clair, juste dans les villages où la superficie est limitée et petite 🙂
      des gros bisous Evelyne, bonne semaine 😉

  • Répondre
    16 septembre 2012

    C'est surprenant mais ce n'est pas idiot, au moins les gens sont au courant et peuvent venir rendre un dernier hommage au défunt.

    • Répondre
      17 septembre 2012

      Là c'est clair que tu ne peux pas louper l'info, sauf si tu ne sors pas de chez toi !

  • Répondre
    18 septembre 2012

    Au fur et à mesure de tes articles, je découvre que Madagascar a beaucoup de points communs avec le Sri Lanka. Ici, les avis de décès sont également affichés dans la rue, mais seulement sur le portail de la maison du défunt et sur les murs du chemin menant vers la maison en question. C'est une manière de guider les gens qui viennent présenter leurs condoléances parce que beaucoup de gens ne connaissent pas la demeure des amis et collègues de leur vivant, mais lors d'un décès, les gens viennent en masse pour apporter encouragement et participation financière à la famille endeuillée.

  • Répondre
    1 novembre 2012

    On peut voir ce genre d'avis de décès dans le quartier de la Chapelle à Paris.

  • Répondre
    14 janvier 2013

    Oui c'est exactement ça, mais les avis sont aussi dans La Presse et à la Radio, à moins d'être très pauvres.
    De la maison du mort partent des banderoles de petits plastiques blancs accrochées au-dessus de la route. Savez-vous qu'au Sri-Lanka il est de bon ton de photographier ou filmer le mort ? C'est un honneur qu'on lui rend. Les morts Bouddhistes sont "momifiés" c'est-à-dire que leur sang est enlevé et remplacé par un liquide genre formol je pense. Ils peuvent rester ainsi x temps sans que leur corps, avec la chaleur ,s'abîme. On peut ouvrir le cercueil autant de fois qu'on le désire et le transporter d'un point à un autre . Le cercueil peut être rabattu des 4 côtés et le mort est comme sur un lit. Parfois des défenses d'éléphant ornent le lit mortuaire. Les femmes que j'ai eu l'occasion de voir mortes portent un sari blanc, quelques bijoux (enlevés avant la crémation)
    et un léger maquillage. Le lit mortuaire est installé dans une pièce et la famille vaque à ses occupations.
    Portes et fenêtres sont ouvertes. On peut voir le mort de la route parfois, quand on passe devant. Le soir on fait venir des chaises en plastique de la Municipalité et les hommes jouent aux cartes, bavardent, mangent et surtout boivent de l'arrack aux frais de la famille endeuillée. C'est une distraction comme une autre.
    J'ai remarqué à présent que les familles mettent leurs morts dans des maisons funéraires qui reviennent moins chères que les nuits chez elles lorsqu'i faut acheter arrack et bouffe etc…Il est interdit de dresser des bûchers funéraires le long des routes ou ailleurs comme cela se pratiquait avant. Mais, comme tout le reste…!!!dans les campagnes reculées je ne suis pas persuadée que cette pratique a été abandonnée.

    • Répondre
      14 janvier 2013

      merci pour toutes ces infos Jeanine, j'en apprends beaucoup avec toi ! C'est fou ce rapport différent qu'on a avec la mort par rapport aux cultures !
      est-ce que tu sais comment ça se fait que certains corps sont enterrés, d'autres brûlés ? Comment le choix se fait ?

    • Répondre
      14 janvier 2013

      (je suis curieuse de voir un enterrement sri lankais en vrai pour les rituels mais le + tard sera le mieux ! :/ )

Laisser un commentaire

CommentLuv badge